LCA - Fin des épreuves, plusieurs cas d'absences et de retard enregistrés

PH: archive

Baccalauréat 2017

Fin des épreuves, plusieurs cas d'absences et de retard enregistrés

Par:  lca/ aps

Les épreuves du baccalauréat, session juin 2017, ont pris fin jeudi à travers le territoire national, avec la prise de mesures rigoureuses en vue de garantir la crédibilité de cet examen qui ouvre la voie aux études universitaires.

A l'exception des absences enregistrées dans différentes branches parmi les candidats scolarisés ou libres et certains cas de triche recensés au niveau des centres d'examens, l'examen du baccalauréat s'est déroulé cette année dans de bonnes conditions marquées par une bonne organisation, sans aucune fuite de sujets, comme c'était le cas l'année dernière, lorsque il a été décidé de la réorganisation partielle des épreuves du baccalauréat 2016 pour certaines branches dont les sciences expérimentales.

La ministre de l'Education, Nouria Benghabrit a affirmé, à cet effet, que l'examen du baccalauréat session 2017 s'est déroulé dans de bonnes conditions marquées par une bonne organisation et la sécurisation des centres d'examen, à travers la prise de mesures rigoureuses, en vue d'insister sur la volonté de l'Etat de garantir l'égalité des chances pour tous.

Il s'agit, entre autres, de l'élaboration d'un plan adopté par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales afin de sécuriser les centres de déroulement, outre la réhabilitation du siège régional de l'Office national des examens et des concours (Onec) à Alger, la réduction du nombre des centres de conservation des sujets du baccalauréat, l'installation de brouilleurs et de caméras de surveillance au niveau des centres d'impression et de conservation des sujets du baccalauréat et l'interdiction d'entrée des véhicules dans les centres de déroulement, outre le refus d'entrée des retardataires et le retrait des téléphones portables et de tout moyen de communication à l'entrée du centre.

Quant à la publication des sujets du baccalauréat sur les réseaux sociaux après environ un quart d'heure du début des épreuves, Mme Benghabrit a indiqué que cela n'avait pas eu d'impact sur le bon déroulement des épreuves, notamment après l'interdiction d'entrée des candidats après 9 heures du matin , affirmant que tout individu impliqué dans la publication des sujets sur les réseaux sociaux ferait l'objet de poursuites judiciaires et de sévères sanctions, tout en recensant 441 tentatives de fraude lors des quatre derniers jours, relatives notamment à l'utilisation du téléphone portable.

Le ministère a enregistré l'absence de 10 000 candidats à cet examen, ce qui représente 2% de l'ensemble des candidats scolarisés, avec un taux de 11,39% lors du premier jour, dont 1,56% des candidats scolarisés.

Lu 176 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Menace sur le gaz algérien en Europe ?

Un tanker américain de GNL est attendu en Lituanie

Menace sur le gaz algérien en Europe ?

L’économie nationale a réalisé, en 2016, un taux de croissance appréciable

Malgré la conjoncture difficile

L’économie nationale a réalisé, en 2016, un taux de croissance appréciable

Le gouvernement peine toujours à réduire la facture des importations

Un recul de 42% pour le déficit commercial

Le gouvernement peine toujours à réduire la facture des importations

Le casse-tête qui ne tardera pas à s’inviter dans les débats

14,82 milliards de dollars de transferts sociaux pour 2017

Le casse-tête qui ne tardera pas à s’inviter dans les débats

Les handicaps du handicapé

Accessibilité, paupérisation, manque de perspective

Les handicaps du handicapé

Youcef Yousfi recadre la problématique

Construction automobile

Youcef Yousfi recadre la problématique

Des spécialistes préconisent un «système fiscal incitatif»

Investissement étranger en Algérie

Des spécialistes préconisent un «système fiscal incitatif»

On en jugera sur les faits

Actuel gouvernement : changement de cap ou pas

On en jugera sur les faits

Mais est-ce suffisant ?

Une production céréalière en augmentation

Mais est-ce suffisant ?

«L’impératif d’aller vers plus d’ouverture économique»

Des spécialistes déplorent la logique de «pression» de l’ancien gouvernement

«L’impératif d’aller vers plus d’ouverture économique»

«L’improvisation n’est plus de mise dans le domaine de la gestion des déchets…»

Karim Ouamane, DG de l’Agence nationale des déchets (AND) 

«L’improvisation n’est plus de mise dans le domaine de la gestion des déchets…»

Une priorité à inscrire en haut de l’agenda de Fatma Zohra Zerouati

Traitement des effluents dans l'industrie

Une priorité à inscrire en haut de l’agenda de Fatma Zohra Zerouati