LCA - Inquiétude de certains députés

ph: archive

Inflation

Inquiétude de certains députés

Par:  Sellam Mohammed

Le débat sur l’amendement de la loi sur la monnaie et le crédit a poussé certains députés de la chambre basse du Parlement à afficher leur inquiétude de voir le taux d’inflation atteindre un record sans précédent, surtout que ce débat survient à quelques jours de l’adoption par le Conseil des ministres de la loi de finances 2018 et qui prévoit des augmentations sur certains produits à l’exemple du carburant.


Toutefois, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya n’est pas de l’avis de ces députés qui craignent l’érosion du pouvoir d’achat, au contraire, il s’est montré rassurant en avançant le chiffre de 3.5% comme taux d’inflation en 2020, soit une baisse de presque 7% du taux d’inflation enregistré actuellement.

Loin de tout scepticisme et en constatant l’évolution de l’état des réserves en devise ainsi que le cours du dinar face aux monnaies étrangères, deux facteurs pouvant aboutir à l’inflation et qui sont déjà visibles depuis quelques années, une question légitime nous vient à l’esprit : quels mécanismes le gouvernement algérien doit-il mettre en œuvre pour empêcher ou du moins stopper l’inflation à un seul chiffre ?

L’augmentation du prix du carburant suffit à fausser les calculs du gouvernement car tous les biens et services nécessitant l’utilisation de cette énergie vont augmenter les prix avant même que la loi de finances 2018 ne soit promulguée.

Enfin, on peut tout simplement dire qu’il est temps que les subventions étatiques profitent aux couches les plus défavorisées afin que le prix à payer pour sortir de cette impasse soit partagé par tous.

Lu 249 fois Dernière modification le dimanche, 08 octobre 2017 20:01

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Les industries sidérurgiques et mécaniques (ISMMEE) à la traîne

Hausse de la production du secteur public en 2017

Les industries sidérurgiques et mécaniques (ISMMEE) à la traîne

Kaouane laisse aux chaînes privées de choisir leurs satellites

Après le lancement d’Alcomsat-1

Kaouane laisse aux chaînes privées de choisir leurs satellites

Ces milliers d’emplois perdus en 2017

Crise financière, gel des projets, cessations d’activités…

Ces milliers d’emplois perdus en 2017

La Caci veut capitaliser la «dynamique» bilatérale

Algérie-France

La Caci veut capitaliser la «dynamique» bilatérale

Visite guidée à la presse écrite et audio-visuelle

Antenne de l’Ansej de Tipasa

Visite guidée à la presse écrite et audio-visuelle

Des contrats pour le développement du champ de Tinhert signés

Après la visite d’Ouyahia du champ gazier de Reggane Nord

Des contrats pour le développement du champ de Tinhert signés

Utopique et inefficace

Proposition d’«un nouveau dinar» par l’ex-ministre de la Prospective

Utopique et inefficace

L'Algérie réitère sa condamnation

Transfert de l'ambassade américaine à El-Qods

L'Algérie réitère sa condamnation

Ouyahia « ouvrira les vannes » du complexe gazier de Reggane

Le Premier ministre en visite de travail aujourd’hui à Adrar

Ouyahia « ouvrira les vannes » du complexe gazier de Reggane