LCA - La Cnac et l’Ansej pour mieux les accompagner

ph: archive

Les PME/PMI locomotives de l’économie nationale

La Cnac et l’Ansej pour mieux les accompagner

Le développement des PME/PMI  est devenu une nécessité et priorité pour le gouvernement afin de promouvoir le produit national et réussir sa stratégie de relance industrielle pour sortir de la dépendance du secteur des hydrocarbures.

Pour encourager le secteur de la PME, le gouvernement a adopté une panoplie de mesures de soutien à celui-ci, en priorisant et encourageant la création de ce genre d'entreprises par la recherche, développement, l'innovation, le développement de la sous-traitance, le financement d'actions de sauvetage et de reprise des activités des PME viables en difficultés.

Selon M. Mebarki Abdelghani, directeur des PME au ministère l’Industrie et des Mines, plusieurs mesures pour le développement des PME seront introduites dans le projet de loi de finances 2018 (PLF 2018), et ce, en application de la nouvelle loi d'orientation sur le développement de la Petite et Moyenne entreprise (PME) promulguée en début 2017. Ces mesures concernent notamment le Fonds de soutien à la mise à niveau qui deviendra le Fonds de soutien à la modernisation des PME, ainsi que l'Agence de développement de la PME qui va changer de statut.

Selon M. Mebarki, une nouvelle agence de soutien aux PME sera créée et aura à charge la mise en œuvre de la politique de développement des PME en matière d`émergence, de croissance, et de pérennisation, y compris l`amélioration de la qualité, la promotion de l`innovation et le renforcement des compétences et des capacités managériales des PME.

Tebboune, Premier ministre, a fait part de la détermination du gouvernement à soutenir la «créativité», et recommande de faire augmenter le taux d’intégration, constituant un des fondements du nouveau modèle économique de croissance.

C’est dans cette optique que le rôle de l’Ansej et de la Cnac sera prépondérant dans la mesure où ces deux organismes auront la charge de recenser les secteurs d’activités prioritaires et établir  en quelque sorte une carte des PME/PMI.

S’agissant de l’Ansej, la directrice générale de cet organisme, Mme Samira Djaider, a affirmé que ses services vont prioriser les demandes de prêt en fonction du niveau du prétendant. C’est ainsi que seront favorisés en premier lieu les universitaires.

En ce qui concerne la Cnac, celle-ci, selon son premier responsable Mohamed  Hamoudi, va faire un état des lieux et recenser les manques à combler dans tous les secteurs.

Les efforts de ces deux organises devront être essentiellement axés vers la promotion  et la création de PME, pour des emplois pérennes et surtout l’accompagnement dans les activités pour une plus grande pénétration du marché.

Lu 65 fois Dernière modification le samedi, 15 juillet 2017 21:47

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Quelles retombées sur l’Algérie?

Le marché international du gaz en pleine mutation

Quelles retombées sur l’Algérie?

Quel sort pour les subsahariens?

Emigration clandestine

Quel sort pour les subsahariens?

mouvement dans le corps des secrétaires généraux des wilayas

communiqué du ministère de l'Intérieur

mouvement dans le corps des secrétaires généraux des wilayas

La régulation entre législation et pratique

Commerce

La régulation entre législation et pratique

L'ouverture attend l'approbation du président de la République

Tebboune, dialogue national avec les partenaires politiques et sociaux

L'ouverture attend l'approbation du président de la République

Un secteur à dynamiser

Tourisme

Un secteur à dynamiser