LCA - La voie de l’exportation se confirme-t-elle ?

ph: archive

Condor veut gagner de nouveaux marchés extérieurs

La voie de l’exportation se confirme-t-elle ?

Alors que l’Algérie cherche à installer un nouveau modèle économique visant à encourager l’exportation vers l’étranger, les résultats qu’a réalisés récemment le Groupe algérien privé dans le domaine de l’industrie électronique Condor, laissent croire que cette option est vraisemblablement possible en dépit de certaines contraintes.


Dans le cadre de sa politique d’internationalisation, le leader algérien des produits électroniques, électroménagers et multimédias, Condor Electronics, poursuit son succès en participant, pour la deuxième année consécutive, au plus grand Salon mondial des technologies grand public, l’Internationale Funkausstellung IFA de Berlin 2017, organisé du 1er au 6 septembre en cours.

La participation du Groupe algérien privé a été surtout distingué par l’instauration d’un partenariat avec l’opérateur italien des produits électroménagers «Nardi», une marque qui est déjà présente dans les marchés mondiaux depuis 60 ans.

Ce partenariat permettra à court terme d’installer une usine dans la wilaya de Bordj Bou- Arréridj. L’objectif étant de «compléter la gamme de nos produits et l’exportation se fera pour tous les pays du monde à partir de cette wilaya», assure Abderrahmane Benhamadi, le président du Conseil d’administration de Condor lors de cette manifestation.

Cette collaboration peut représenter une aubaine pour l’industrie électronique algérienne du moment où l’opérateur italien détient aussi un centre de recherche très performant qui servira sûrement au développement de cette industrie dans notre pays. D’ailleurs, il est prévu de créer 600 emplois dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj une fois arrivé à la capacité maximale de la production. De grandes perspectives d’exportations vers l’étranger sont prévues aussi dans ce partenariat vu que cet opérateur italien est présent dans 80 pays dans le monde.

Alors que la production et l’exportation de ces nouveaux produits sont prévus pour l’année prochaine 2018 , le même responsable du Groupe Condor n’a pas manqué d’annoncer, qu’un climatiseur utilisant le gaz R32 , sera bientôt lancé en Algérie et la production commencera avec le début de l’année prochaine 2018, ce qui fera de Condor la premier opérateur en dehors de la Chine qui fabriquera ce produit - non nocif pour l’environnement – destiné à l’exportation.

L’électronique, l’électroménager, l’agroalimentaire et le médicament sont les principaux créneaux qui représentent un potentiel à l’export, selon certains spécialistes qui affirment aussi que pour pouvoir exporter, il faut créer des réseaux de distribution sur les marchés internationaux à travers la mise en place de bureaux de liaison, des prises de participation dans des sociétés ou l’ouverture de succursales. 

En dépit des autres contraintes qui restent présentes, des experts préconisent l’intensification de la logistique nécessaire pour la propulsion des exportations à l’étranger notamment pour le marché africain, il en va de même avec la création de filiales bancaires algériennes dans les pays concernés pour mieux accompagner l’engouement de certains opérateurs algériens à exporter leurs produits vers certains marchés extérieurs toujours demandeurs.

En tout cas, l’exemple de Condor est présent pour dire que «l’impossible n’est pas algérien» et ce, dans un sillage économique caractérisé par des difficultés financières que l’Algérie subit depuis 3 ans après la chute des prix des hydrocarbures – principales sources de revenus en devises - sur les marchés mondiaux.

Lu 66 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

«Les licences de 2018 ne pénaliseront pas l’appareil de production»

Selon le ministre du Commerce

«Les licences de 2018 ne pénaliseront pas l’appareil de production»

Quel rôle pour la direction générale de la prévision et des politiques?

La prospective et le ministère des Finances  

Quel rôle pour la direction générale de la prévision et des politiques?

«Il faut s’affranchir de la dépendance alimentaire»

Abdelkader Bouazghi demande la contribution de tous

«Il faut s’affranchir de la dépendance alimentaire»

Financement non conventionnel: Ouyahia rassure

présentation du Plan d'action du gouvernement

Financement non conventionnel: Ouyahia rassure

Ouyahia a entamé dimanche la présentation du plan d'action du gouvernement

en première ligne face à la crise

Ouyahia a entamé dimanche la présentation du plan d'action du gouvernement

Appel pour renforcer la protection des droits d'auteur

Forum des créateurs africains

Appel pour renforcer la protection des droits d'auteur

Un acquis d'importance qui ira de pair avec l'avenir prometteur de l'agriculture à Djelfa

Marché de gros des fruits et légumes d'Aïn Ouessara

Un acquis d'importance qui ira de pair avec l'avenir prometteur de l'agriculture à Djelfa

Achèvement de 53% des schémas directeurs

Aménagement touristique au niveau national

Achèvement de 53% des schémas directeurs

Ce que dit la circulaire n° 02 MF/DGI/DCTX du 13 mars 2017

Impositions contestées et le sursis légal de paiement (SLP)

Ce que dit la circulaire n° 02 MF/DGI/DCTX du 13 mars 2017

Le paiement électronique connaît un fort engouement en Algérie

En dépit des contraintes notamment réglementaires

Le paiement électronique connaît un fort engouement en Algérie

L’ADE sommée par Necib de recouvrer ses créances

Gestion et maîtrise de la distribution de l’eau

L’ADE sommée par Necib de recouvrer ses créances

La voie de l’exportation se confirme-t-elle ?

Condor veut gagner de nouveaux marchés extérieurs

La voie de l’exportation se confirme-t-elle ?