LCA - Le défi de labellisation s’impose pour les opérateurs

forum organisé conjointement par les quotidiens « Le Chiffre d’Affaires» et « El Wassat» ph: el wassat

Exportation des produits agricoles

Le défi de labellisation s’impose pour les opérateurs

L’année 2017 a connu une abondance de produit pour certains produits agricoles, toutefois des spécialistes conseillent de ne pas procéder à une exportation de l’excédent de ce profit.

En effet, l’expert agricole Aïssa Manseur affirme, lors d’un forum organisé conjointement par les quotidiens «Le Chiffre d’Affaires » et « El Wassat», qu’il ne faut pas aller vers une exportation de l’excédent pour certains produits qui ont connu une surproduction à l’instar de la tomate dont les prix ont connu une baisse énorme sur le marché durant les deux derniers mois.

Aïssa Manseur  justifie ses propos en affirmant que pour les exportations, il faut «un produit qui soit spécialement destiné au commerce». Apparemment, le spécialiste - tout en insistant sur la labellisation du produit exporté ainsi que la présence de plateforme solide pour ce genre d’opération économique  - a fait allusion aux critères que devrait avoir ce genre de produit pour pouvoir rivaliser dans les marchés extérieurs .D’ailleurs dans certains de ses propos, il parle clairement  que  «le  produit doit être de qualité et il faut aussi lier l’amont agricole à l’aval industriel».

L’expert citera le cas de la Tunisie qui occupe la première place mondiale dans l’exportation des dattes,  soit  250 000 tonnes par an et en exporte environ 120 000 tonnes annuellement, soit approximativement 50% de la production, comparativement à  l’Algérie,  dont la production atteint environ 1 million de tonnes alors que son commerce ne dépasse pas 30 000 tonnes.

Le même intervenant explique cette situation. «La raison se trouve dans l’absence de la volonté et de mentalité qui repose sur l’abondance du pétrole. C’est la même chose quand vous avez une personne riche qui se comporte avec indifférence» avant d’aborder l’avenir des  revenus pétroliers. «Comment nous allons faire après la généralisation de l’utilisation des voitures électriques, qui n’auront pas besoin de carburants en Europe ».

Pour Roubayne Mustafa, le président de l’Organisation nationale des entreprises et  de l’artisanat, «il  n’est pas question d’exporter avant de parvenir à une autosuffisance» tout en abondant, «Il faut une industrie de transformation selon la région et sa spécificité dans le domaine de la production ».

Il est à signaler que ce forum, qui a été tenu hier au siège des deux journaux , a connu un vaste débat sur la réalité du secteur agricole algérien dans une conjoncture marquée par des efforts consentis par le gouvernement en vue de se libérer des recettes des hydrocarbures. Lors de ce forum, il a été procédé à la signature d’une convention entre l’Organisation sus-citée et l’entreprise «Wouroud » spécialisée dans la fabrication des serres et  la vente des équipements agricoles, aux fins de  permettre aux agriculteurs d’en  bénéficier de 16 000 serres annuellement avec des facilités de paiement.

Lu 295 fois Dernière modification le mercredi, 02 août 2017 23:48

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Le Fonds national désormais opérationnel

Destiné à la formation continue des travailleurs

Le Fonds national désormais opérationnel

Le privé à la rescousse de la Cnan et Air Algérie

Ouverture du fret aérien et maritime

Le privé à la rescousse de la Cnan et Air Algérie

Abdelghani Zaâlane dément

Privatisation présumée d'Air Algérie

Abdelghani Zaâlane dément

Les précisions de Youcef Yousfi

«Privatisation» ou pas des entreprises publiques

Les précisions de Youcef Yousfi

Des promoteurs menacent de boycotter le LPA

Ils refusent le prix des 50 000 DA le m2

Des promoteurs menacent de boycotter le LPA

L’Algérie reprend la main

Processus de paix inter-malien

L’Algérie reprend la main

Près de 12 milliards de DA entre 2011 et 2017

Subventions des prix de l'huile et sucre

Près de 12 milliards de DA entre 2011 et 2017

Des incitations pour créer son entreprise en Algérie

Algériens issus de l’immigration

Des incitations pour créer son entreprise en Algérie