LCA - Le mobile paiement (P2P Payment) tente-t-il d’enfoncer les portes ?

Le mobile paiement (P2P Payment)

Malgré l’hostilité de Houda-Imane Feraoun

Le mobile paiement (P2P Payment) tente-t-il d’enfoncer les portes ?

Par:  Réda Hadi

Au moment où la ministre des PTIC exprime ouvertement son opposition à l’utilisation du Mobile paiement (P2P Payment), et bien que n’ayant obtenu aucune autorisation ni de l’ARPT ni celle de la Banque d’Algérie, le Mobile Paiement, est en train de d’enfoncer les portes et s’installer en Algérie via l’opérateur Estonien Fortumo, et bientôt Djezzy.

Houda-Imane Feraoun a, lors d’une émission radio diffusée le 30 avril dernier par la Chaîne III, affirmé que dans les circonstances actuelles, l’utilisation du Mobile paiement pouvait être assimilée à du blanchiment d’argent, refusant aux opérateurs téléphoniques, le fait de se comporter comme une banque. Pour Mme Feraoun, le Mobile paiement (P2P Payment) peut échapper au contrôle du Trésor public, car c’est l’opérateur téléphonique qui, à travers la vente d’unités de consommation (appel), gère les opérations d’achats-ventes.

Contrairement à l’E-Paiement, ce type de transaction ne se fait pas de compte à compte, ce qui exclut automatiquement tout contrôle financier, d’où le risque de blanchiment d’argent. Le Mobile paiement est un compte de monnaie électronique associé au numéro de mobile, permettant d’accéder à une gamme de services, notamment au transfert d’argent, paiement de factures et achat de crédit téléphonique.

Fortumo, petite start-up estonienne, a annoncé avoir élargi ses services de facturation mobile à trois nouveaux marchés africains, dont l’Algérie. Pour cette entreprise de service, ce déploiement se justifie par le fait que le taux de pénétration de la carte bancaire est extrêmement faible, ce qui signifie que les personnes peuvent accéder au contenu en ligne, mais la plupart d’entre elles ne sont pas en mesure d’effectuer des paiements pour les fonctions payantes de ces services. Reste que l’installation de Fortumo dans notre pays ne s’explique par aucune forme juridique et aucune précision n’a été apportée pour nous dire dans quel cadre et quelle mesure cette installation va s’effectuer.

Le Mobile paiement estil aussi fructueux pour que M jean Yves Charlier, PDG du groupe VEON (Ex Vilpecom), annonce à son tour que l’opérateur Djezzy va se lancer dans le Mobile paiement pour faciliter l’accès aux achats aux personnes qui ne possèdent pas de comptes bancaires, via une plateforme internet que cet opérateur compte lancer durant cette année. En attendant la concrétisation de ces deux annonces, les observateurs guettent la réaction de la Banque d’Algérie et de l’ARPT.

Beaucoup d’entre eux se demandent au nom de quelle réglementation (qui n’existe pas à priori encore chez nous), ces deux sociétés vont proposer des services financiers ? La règlementation en vigueur qui régit le E-paiement est-elle à ce point si floue, que des entreprises peuvent proposent des activités financières, apparemment sans aucune autorisation préalable de quiconque, juste sur la base d’une annonce.

Lu 460 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

GEAT à la recherche des compétences locales

Projet de l’usine des turbines à gaz à Batna

GEAT à la recherche des compétences locales

Temmar ordonne d’achever l’opération avant fin 2017

Traitement des recours AADL 1 et 2

Temmar ordonne d’achever l’opération avant fin 2017

Faute de mieux, l’achat à l’unité est de retour

La mercuriale s’envole

Faute de mieux, l’achat à l’unité est de retour

L’Algérie passe à la 52e place

Classement des universités

L’Algérie passe à la 52e place

Le déficit du commerce extérieur en baisse de 34%

Sur les dix premiers mois de 2017

Le déficit du commerce extérieur en baisse de 34%

Le Pr Mebtoul avance dix raisons

Un baril du pétrole à 60 dollars

Le Pr Mebtoul avance dix raisons

Le maire aura le rôle d’un manager

Projet de loi portant code communal

Le maire aura le rôle d’un manager

Les députés font-ils du «Macronisme» ?

Suppression de l’impôt sur la fortune

Les députés font-ils du «Macronisme» ?

La pomme de terre reste toujours inabordable

Stockée ou déstockée

La pomme de terre reste toujours inabordable

Le vote électronique retardé jusqu'à 2022

Faute de cartes d'identité biométriques

Le vote électronique retardé jusqu'à 2022

Concert de musique andalouse à Alger

A la mémoire de Cheikh Abdelkrim Dali

Concert de musique andalouse à Alger