LCA - Le renouveau de Djezzy passe nécessairement par de nouveaux métiers

Jean-Yves Charlier, PDG de VEON

Jean-Yves Charlier, PDG de VEON

Le renouveau de Djezzy passe nécessairement par de nouveaux métiers

Par:  Abderrahmane Kadri

On verra aussi la venue de nouveaux métiers comme les «Data Scientists» hauts responsables de la gestion et de l’analyse de «données massives» (Big data).

Avant le début, aujourd’hui à l’hôtel ElAurassi du séminaire qu’organise le groupe Télécom VEON, pour réunir la crème de ses dirigeants, son PDG Jean-Yves Charlier a organisé, hier dans le même hôtel, une conférence de presse où il a répondu aux questions des représentants de la presse algérienne, en voici l’essentiel. Ancien patron de SFR, Jean-Yves Charlier a pris les commandes de l’opérateur télécoms VEON (détenteur de 49% de l’opérateur national Djezzy) en mars 2015, après la démission de Jo Lunder de son poste de CEO.

Charlier fut DG des activités télécom de Vivendi depuis août 2012 et avait travaillé chez Promothean, Colt, Equant et BT. Pour le PDG de VEON, regarder l’avenir, c’est disposer de la capacité de s’adapter, car selon lui, ce qui a fait le succès du groupe dans le passé ne le fera pas forcement dans l’avenir, la raison pour laquelle nous positionnons VEON dans les marchés émergents, c’est qu’ils constituent, pour nous, les marchés de demain où l’Algérie occupe une place prépondérante.

Suite à ma décision d’organiser la rencontre annuelle de nos dirigeants dans les pays dans lesquels nous opérons, ajoute Jean-Yves Charlier, Alger a été choisie pour abriter le séminaire de cette année qui réunira nos principaux dirigeants, c.-à-d. le Top 120 des managers du groupe, ainsi la capitale algérienne a pris la place de Dubaï, Amsterdam et Londres, où, il faut l’admettre, la logistique d’une telle rencontre y beaucoup plus disponible.

Selon Jean-Yves Charlier, le renouveau de Djezzy doit passer par certains nouveaux métiers, nous sommes maintenant en recrutement, à nouveau, sur ces nouveaux métiers notamment ceux du commerce, puisque nous allons créer des centaines d’emplois dans de nouveaux magasins à travers toute l’Algérie, mais aussi sur des métiers «numériques».

Des métiers destinés aux postes que nous comptons créer dans le développement de logiciels, il faut savoir, enchaîne le PDG de VEON, que Djezzy n’a jamais eu une équipe de développement de logiciels, chose presque normale puisqu’aucun des opérateurs dans le monde ne développe sa propre plateforme en interne, or nous avons opté pour le challenge de développer la nôtre en interne pour toutes nos filiales dans le monde.

La personnalisation de cette plateforme pour la filiale algérienne, en l’occurrence Djezzy, se fera ici en Algérie par une équipe numérique de développeurs de logiciels algérienne, on verra aussi la venue de nouveaux métiers comme les «Data Scientists» hauts responsables de la gestion et de l’analyse de «données massives» (Big data).

Lu 169 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Quelles retombées sur l’Algérie?

Le marché international du gaz en pleine mutation

Quelles retombées sur l’Algérie?

Quel sort pour les subsahariens?

Emigration clandestine

Quel sort pour les subsahariens?

mouvement dans le corps des secrétaires généraux des wilayas

communiqué du ministère de l'Intérieur

mouvement dans le corps des secrétaires généraux des wilayas

La régulation entre législation et pratique

Commerce

La régulation entre législation et pratique

L'ouverture attend l'approbation du président de la République

Tebboune, dialogue national avec les partenaires politiques et sociaux

L'ouverture attend l'approbation du président de la République

Un secteur à dynamiser

Tourisme

Un secteur à dynamiser