LCA - Les retards ont diminué d’environ 50%

127 milliards de dinars octroyés à la SNTF pour l’équipement

Les retards ont diminué d’environ 50%

Par:  Aziz LAMRI

Yacine Bendjaballah , DG de la SNTF, affirme que la durée du retard lié au mouvement des trains au niveau de la capitale, a connu une régression de huit minutes par rapport aux 20 minutes enregistrées auparavant, notamment durant les dernières années, et ce, grâce aux opérations rigoureuses effectuées sur le plan de la maintenance.

Malgré les lacunes qui peuvent exister, le même responsable signale que la responsabilité n’incombe pas à la société qu’il dirige du moment où la ligne ferroviaire qui se trouve dans la banlieue d’Alger entre El Affroun et Thénia est une ligne très vieille. «Actuellement, nous sommes dans une étape de maintenance et nous sommes en train d’exploiter la voie qui est en chantier, en parallèle, le citoyen observe qu’on est en train de circuler sur une seule voie parce qu’on a décidé de revoir l’infrastructure», ajoute le DG de la SNTF, lors d’un programme diffusé par la Chaîne Ennahar TV.

Selon le DG, les prix dans ce genre de transport vont augmenter conséquemment à partir de l’année 2018, et ce, selon les prestations fournies aux citoyens. Yacine Bendjaballah explique que les usagers de cet outil de transport auront à voyager dans des trains avec des commodités qui obéissent aux normes internationales, et la différence des prix trouvera sa justification dans l’utilisation des trains rapides par rapport à ceux qui ne le sont pas, en citant l’exemple du train qui relie Alger à la ville d’Oran.

Le même invité a parlé aussi de prix qui seront mis en adéquation à des services d’accompagnement prochainement fournis dans des rames VIP tout en reconnaissant l’existence de certaines lacunes dans les prestations fournies globalement pour les usagers des trains et dit n’avoir ménagé aucun effort pour améliorer la situation dans ce sens. Pour ce qui est du transport de marchandises dont la société veut faire son cheval de bataille pour augmenter ses revenus financiers, le directeur général de la société ambitionne de tripler, dans les années à venir, sa capacité dans ce domaine alors qu’elle n’arrive à transporter aujourd’hui que 5 millions de tonnes et «difficilement».

Cette démarche se fera parallèlement avec l’exploitation de nouvelles lignes ferroviaires déjà établies dans un sens qui inclut aussi l’amé- lioration des prestations de services pour les voyageurs. Pour ce qui est de ces lignes concernées, le même responsable cite, à titre d’exemple, la ligne Birtouta – Zéralda et Thenia –Tizi Ouzou. Yacine Bendjaballah ne manquera pas d’annoncer aussi que les pouvoirs publics ont octroyé à la SNTF plus de 127 milliards de dinars algériens dans un programme qui a commencé depuis 2 ans et qui vise à renouveler l’équipement de la société.

L’autre axe, sur lequel la SNTF s’est penchée, concerne l’amélioration de la qualité des ressources humaines d’où cette démarche de formation pour le personnel dans divers pays tels que l’Allemagne où des ingé- nieurs de la SNTF sont formés, informe le même hôte qui ajoute aussi que la société qu’il dirige compte atteindre dans un avenir très proche les 40 millions de voyageurs annuellement.

Lu 192 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Quelles retombées sur l’Algérie?

Le marché international du gaz en pleine mutation

Quelles retombées sur l’Algérie?

Quel sort pour les subsahariens?

Emigration clandestine

Quel sort pour les subsahariens?

mouvement dans le corps des secrétaires généraux des wilayas

communiqué du ministère de l'Intérieur

mouvement dans le corps des secrétaires généraux des wilayas

La régulation entre législation et pratique

Commerce

La régulation entre législation et pratique

L'ouverture attend l'approbation du président de la République

Tebboune, dialogue national avec les partenaires politiques et sociaux

L'ouverture attend l'approbation du président de la République

Un secteur à dynamiser

Tourisme

Un secteur à dynamiser