LCA - Perspectives et carences

PH: archive

Dépendance alimentaire

Perspectives et carences

Il est de notoriété publique que l’Algérie est loin de répondre aux critères d’autosuffisance alimentaire. Cependant, c’est une situation que le gouvernement et son nouveau chef notamment tentent d’améliorer par diverses mesures visant à un véritable développement du secteur agricole.


On peut citer dans ce sillage des initiatives telles que la mise en place du salon de l’agriculture de Boumerdès dont la première édition aura lieu du 22 au 26 août prochain dans ladite wilaya Une initiative qui permettra, on l’espère, de répartir la prise de décision dans le secteur agricole afin de mieux répondre aux besoins et potentialités locales.
Dans le même registre, et concernant plus particulièrement le secteur des produits laitiers, un forum interprofessionnel du lait et des produits laitiers se tiendra au mois d’octobre de l’année en cours, prévoyant de développer une analyse approfondie sur les dysfonctionnements rencontrés suite aux mesures prises dans l’optique d’une autosuffisance, en dépit des résultats encourageants, selon le quotidien «El Moudjahid».
Concernant les projets de plus gros calibre, il y a lieu de citer les accords algéro-américains et algéro-européens sur l’agriculture, suite auxquels des multinationales américaines ont obtenu des dizaines de milliers d’hectares pour la culture des céréales, la pomme de terre, l’élevage, etc. Des accords très sensibles qui nécessitent un cadre légal rigoureux pour éviter les catastrophes écologiques dues à l’agriculture intensive, la monoculture, la manipulation génétique à but de rentabilité et dont on ignore les effets à long terme, qui, en outre, nécessitent de plus en plus l’utilisation de pesticides et autres conservateurs.
Dans la wilaya de Jijel, des responsables et autres acteurs économiques tentent d’impulser une production intense de plantes forestières, une flore particulièrement présente dans la région, et qui fournit notamment des huiles essentielles et autres composants utilisés en cosmétique et en pharmacologie. Des produits très intéressants sur le plan économique suite à la forte demande à l’échelle mondiale, et l’amenuisement de ces ressources dû à la déforestation.
Il y a les projets de développement de deux grands ports : Cherchell et Djendjen à Jijel. Ce dernier est envisagé comme futur port de réception des importations de véhicules. L’essor de ces ports est un plus pour l’économie nationale, malheureusement, cela a nécessité l’urbanisation de nombreuses terres agricoles d’une excellente fertilité, qui finiront certainement bétonnées pour constituer des entrepôts et autres infrastructures commerciales.   
La politique agricole doit également prendre en considération les ressources précieuses en eau, dont l’Algérie doit faire l’économie la plus stricte, étant un pays sec.
A rappeler également la décision émise par l’Association des banques et des établissements financiers de suspendre de nombreuses licences d’importations concernant des produits alimentaires.

Lu 353 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Le Fonds national désormais opérationnel

Destiné à la formation continue des travailleurs

Le Fonds national désormais opérationnel

Le privé à la rescousse de la Cnan et Air Algérie

Ouverture du fret aérien et maritime

Le privé à la rescousse de la Cnan et Air Algérie

Abdelghani Zaâlane dément

Privatisation présumée d'Air Algérie

Abdelghani Zaâlane dément

Les précisions de Youcef Yousfi

«Privatisation» ou pas des entreprises publiques

Les précisions de Youcef Yousfi

Des promoteurs menacent de boycotter le LPA

Ils refusent le prix des 50 000 DA le m2

Des promoteurs menacent de boycotter le LPA

L’Algérie reprend la main

Processus de paix inter-malien

L’Algérie reprend la main

Près de 12 milliards de DA entre 2011 et 2017

Subventions des prix de l'huile et sucre

Près de 12 milliards de DA entre 2011 et 2017

Des incitations pour créer son entreprise en Algérie

Algériens issus de l’immigration

Des incitations pour créer son entreprise en Algérie