LCA - Temmar met en garde les entrepreneurs

Retards dans les projets de logements

Temmar met en garde les entrepreneurs

Par:  Par Zahir R

Le ministre de l’Habitat, Abdelwahid Temmar, a affirmé hier que les problèmes administratifs pèsent lourdement sur l’avancement des projets de logements. Ces différents problèmes liés en premier lieu au foncier immobilier ont causé des retards dans le lancement de 1300 unités de logements à travers le pays.

  1. Temmar qui a reconnu l’existence d’énormes retards dans plusieurs projets de logements dédiés au programme de logements sociales locatifs (LSP), a mis l’accent sur la nécessité de respecter les délais de réalisations et d’atteindre l’objectif tracé par le Président de la république Abdelaziz Bouteflika, à savoir la livraison de 1,6 million d’unités à fin 2019.

Devant les directeurs d’OPGI, entrepreneurs  chargés de la réalisation des projets et promoteurs immobiliers, le ministre de l’Habitat a affirmé que la responsabilité incombe également à l’administration et non seulement aux entreprises.

Dans ce cadre, M. Temmar a souligné que des retards dans la réalisation de projets AADL ont été également constatés dans 20 wilayas. Ces retards concernent quelque 38450 logements, dont des contrats de certains entrepreneurs ont déjà été résiliés.

« Le ministère de l’Habitat a décidé la résiliation des contrats de trois entreprises, chargées de la réalisation de 2550 unités, dont 809 à Tissemsilt, 400 à Ouled Zenati, et 750 à Mascara. Nous avons également adressé 17 mises en demeure à des entreprises chargées de la réalisation de 28100 unités», a-t- il détaillé, avant d’ajouter : « Les entreprises qui ne prennent pas en compte ces mises en demeure seront sanctionnées». Ces dernières seront devant l’obligation, ajoute-il, de présenter chaque trois mois un rapport détaillé sur l’avancement des travaux jusqu’à la livraison complète du projet. «J'en appelle à la conscience des maitres d'œuvre pour livrer l'ensemble des projets dans les plus brefs délais», a-t-il indiqué.

Dans ce cadre, le ministre a révélé que sept (07) entreprises étrangères, sont, à elles seules, responsables de retards dans la réalisation de 17 000 logements à travers le pays. Quant aux entreprises nationales,  neuf (09) entreprises du secteur public chargées de la réalisation de 7200  et 19 autres appartenant au secteur privé accusent des retards dans la réalisation de 60 à 200 unités chacune.

Lu 57 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Sa distribution hors ménages strictement interdite

Décret sur le lait en sachet subventionné

Sa distribution hors ménages strictement interdite

Prévision de 400 000 postes d’emploi en 2018

Dans le secteur économique, selon l’Anem

Prévision de 400 000 postes d’emploi en 2018

Le privé pas très emballé

Investissements dans les énergies renouvelables

Le privé pas très emballé

Des peines de prisons de 3 à 6 ans à l’encontre des accusés

Evasion fiscale de Bein Sport en Algérie  

Des peines de prisons de 3 à 6 ans à l’encontre des accusés

«La finance islamique hallal»

Bouabdellah Ghlamallah

«La finance islamique hallal»

Le ministère met en place un plan spécial

Prise en charge des sans-abris en hiver

Le ministère met en place un plan spécial

La transition énergétique en question

Conférence-exposition du FCE demain à Alger

La transition énergétique en question

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Avec 62% du marché algérien

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Les malades livrés à eux-mêmes

Grève des résidents et paramédicaux à Alger

Les malades livrés à eux-mêmes

Tiguentourine reprend des couleurs

5 ans après l’attentat terroriste

Tiguentourine reprend des couleurs