LCA - Après les Américains, les Russes aussi vont investir

ph: archive

L’Algérie, marché prometteur et porte vers l’Afrique

Après les Américains, les Russes aussi vont investir

Par:  Reda Hadi

Dans un contexte économique mondial, l’Algérie, en dépit de ses insuffisances, reste un pays prometteur et d’avenir. Stabilité politique et sociale, notre pays représente de par sa configuration géographique, un excellent tremplin pour accéder à l’Afrique. Après les Américains, ce sont les Russes qui montrent leur intérêt pour notre pays. Le Premier ministre russe, Dmitry Medvedev, qui est attendu aujourd’hui à Alger, entend imprégner une nouvelle dynamique à un partenariat bien enclenché, quand en 2016, il représentait déjà près de 4 milliards de dollars.


 

Le Premier ministre russe, qui s’est exprimé dans un entretien à l’APS, a cité les secteurs énergétique nucléaire, l'industrie agroalimentaire, l'extraction de ressources, le transport maritime, les hautes technologies et de l’espace, le bâtiment et l'industrie pharmaceutique. Cependant, ce partenariat renforcé n’est pas sans inquiéter d’autres blocs économiques en particulier l’Union européenne qui voit d’un mauvais œil le rapprochement russo-algérien, surtout en matière de production gazière.

En effet, la Commission européenne suit de près ce rapprochement, ressenti par certains pays membres comme une manœuvre d'encerclement de l'Europe qui pourrait sérieusement affecter le fonctionnement du marché du gaz. Enfin, faut-il rappeler que les Européens, la France à leur tête, ne sont pas seulement choqués par la bombe gazière, mais surtout par le partenariat algéro-russe qui grandit trop vite dans le domaine de l’armement. Pour rappel, l’Algérie et la Russie ont déjà signé un contrat d’armement d’un contrat qui dépasse les sept milliards de dollars

L’Algérie, quant à elle, à travers cet autre rapprochement, diversifie ses relations économiques évitant d’être tributaire que d’un seul partenaire.

Mues par leur volonté de poursuivre la mise en oeuvre de la Déclaration de partenariat stratégique signée en 2001 à l'occasion de la visite du président Abdelaziz Bouteflika en Russie, Alger et Moscou ont imprégné une nouvelle dynamique à leur coopération bilatérale, et devraient, au cours de cette nouvelle année, tirer bénéfice des multiples accords signés dans divers secteurs d'activité, comme confirmé par le Premier ministre russe.

Pour des économistes au-delà de l'Algérie, le pays de Vladimir Poutine cherche à multiplier ses soutiens dans tout le Maghreb. Pendant les années 1990, les deux pays se sont un peu éloignés à cause de la décennie noire en Algérie et de la chute de l’URSS. Toutefois, elles ont repris sous Abdelaziz Bouteflika qui a initié, en 2001, la signature d’un partenariat stratégique entre les deux pays.

Les relations commerciales, même si elles sont relativement faibles, sont en croissance. Les deux pays ont la même lecture du printemps arabe, de la Libye à la Syrie, et Moscou reconnaît le rôle de puissance régionale de son allié algérien. Sur le plan militaire, 91% des importations d’armes de l’Algérie sont originaires de Russie et elle a fait appel aux Russes pour construire la première centrale nucléaire algérienne. Autant de liens qui ne tendent qu’à se renforcer.

Le partenariat économique peut être boosté à travers les forums économiques et le renforcement des liens d'affaires entre les opérateurs des deux pays, a fait remarquer M. Medvedev, estimant que de telles actions «posent les fondations de nouveaux projets conjoints, ce qui approfondit naturellement notre coopération».

Dans ce contexte, le Premier ministre russe a rappelé le rôle-clé confié à la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération commerciale, économique, scientifique et technique.

Lu 105 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Madjer :

remplacé mercredi l'Espagnol Lucas Alcaraz

Madjer : "J'ai les compétences qu'il faut pour diriger les Verts"

4 000 retraits de permis en un mois

Sécurité routière à Alger

4 000 retraits de permis en un mois

Le e-commerce bientôt encadré

Un projet de loi au niveau de l’APN

Le e-commerce bientôt encadré

ville touristique ou dépotoir ?

Aïn Tagouraït (Tipasa)

ville touristique ou dépotoir ?

Le verbe «gaspiller» conjugué à tous les temps

Journée mondiale contre le gaspillage alimentaire

Le verbe «gaspiller» conjugué à tous les temps

L’Ordre des médecins se dit inquiet

Insécurité dans les hôpitaux

L’Ordre des médecins se dit inquiet

Le problème sera résolu à l'horizon 2020

Necib au sujet du rejet des eaux usées à Alger

Le problème sera résolu à l'horizon 2020

270 000 logements à réaliser en 2018

Ils concerneront les formules AADL, LPA et ruraux

270 000 logements à réaliser en 2018

La Trésorerie de la Cnas bat de l’aile !

Avec 12 milliards de DA remboursés rien que pour les arrêts de maladie

La Trésorerie de la Cnas bat de l’aile !

En bonne voie, selon Xavier Driencourt

Projet d’usine de Peugeot en Algérie

En bonne voie, selon Xavier Driencourt

«L’APN assumera sa responsabilité»

Financement non conventionnel, inflation, gaz de schiste

«L’APN assumera sa responsabilité»