LCA - Belayat interpelle le Président Bouteflika

L’ancien ministre et doyen des membres du comité central du FLN, Abderrahmane Belayat ph: archive

Réclamant sa légitimité au FLN

Belayat interpelle le Président Bouteflika

Par:  Zahir. Radji

L’ancien ministre et doyen des membres du comité central du FLN, Abderrahmane Belayat, a interpellé, hier à Alger, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour mettre de l’ordre au parti et mettre fin à l’anarchie qui y règne depuis 2013.


«Je saisis cette occasion pour lancer un appel au moudjahid et président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour intervenir dans les brefs délais pour rendre la légitimité aux personnes intègres et aux vrais militants du FLN», a lancé M. Belayat lors d’un forum organisé par notre confrère arabophone le quotidien «El Wasset».

Et d’ajouter que la situation du parti est devenue «intenable». «C’est pour cela que j’insiste sur l’intervention en urgence du Président Bouteflika pour installer un comité de transition pour la préparation de la tenue prochainement d’une session extraordinaire du comité central et de procéder à l’élection d’un nouveau SG légitime», a-t-il précisé.

Le militant chevronné s’est montré, en outre, optimiste pour l’avenir du parti, en affirmant que «la victoire est proche», puisque l’actuelle direction sous la conduite de Djamel Ould Abbès est arrivée à une «impasse». Cette actuelle composante du parti ne peut plus continuer à «gérer les affaires du FLN, sous la conduite de Ould Abbès qui n’est pas le SG du parti. Il a été désigné par le Président, alors que la réglementation exige la convocation d’une réunion extraordinaire du comité central avec ses deux tiers pour l’élection d’un nouveau secrétaire général et succéder à Abdelaziz Belkhadem qui avait quitté la présidence du parti en 2013».

Interrogé sur sa participation à la campagne électorale du 23 novembre dernier, M. Belayat a indiqué dans ce cadre que «les priorités du parti passent avant tout et ce n’est pas à cause de Djamel Ould Abbès que je vais boycotter le FLN».

Insistant sur sa légitimité pour la gestion des affaires du FLN jusqu’à la tenue d’une nouvelle session du comité central selon la réglementation en vigueur, M. Belayat a fait savoir que son parcours de moudjahid et de militant au FLN ne lui permettrait pas de se taire devant ces multiples dépassements. «J’ai toujours la légitimité de la gestion des affaires du FLN et Ould Abbès n’est pas le SG du FLN», a-t-il martelé.

Questionné sur une éventuelle participation à la prochaine réunion du comité central, l’invité du forum «El Wasset» a été catégorique. «Comment vais-je prendre part à une telle réunion, alors que je ne fais plus partie de ce comité qui est pour moi illégal».

Dans ce cadre, il a prédit que cette session n’aura pas lieu, du fait que la convocation d’une réunion du comité central exige la participation de deux tiers des membres de ce comité. La direction actuelle n’est pas en mesure de le faire.

S’agissant des appels lancés pour un cinquième mandat, M. Belayat a précisé que la priorité est donnée pour le retour d’abord à la «légitimité» des différentes structures du parti. Il a précisé dans ce cadre que le Président Bouteflika doit trouver une solution à la crise du FLN avant le 19 mars prochain, une date symbolique pour l’Algérie (Cessez-le-feu).

Lu 188 fois Dernière modification le vendredi, 29 décembre 2017 09:10

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Sa distribution hors ménages strictement interdite

Décret sur le lait en sachet subventionné

Sa distribution hors ménages strictement interdite

Prévision de 400 000 postes d’emploi en 2018

Dans le secteur économique, selon l’Anem

Prévision de 400 000 postes d’emploi en 2018

Le privé pas très emballé

Investissements dans les énergies renouvelables

Le privé pas très emballé

Des peines de prisons de 3 à 6 ans à l’encontre des accusés

Evasion fiscale de Bein Sport en Algérie  

Des peines de prisons de 3 à 6 ans à l’encontre des accusés

«La finance islamique hallal»

Bouabdellah Ghlamallah

«La finance islamique hallal»

Le ministère met en place un plan spécial

Prise en charge des sans-abris en hiver

Le ministère met en place un plan spécial

La transition énergétique en question

Conférence-exposition du FCE demain à Alger

La transition énergétique en question

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Avec 62% du marché algérien

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Les malades livrés à eux-mêmes

Grève des résidents et paramédicaux à Alger

Les malades livrés à eux-mêmes

Tiguentourine reprend des couleurs

5 ans après l’attentat terroriste

Tiguentourine reprend des couleurs