LCA - Le HCI donne son feu vert

ph: archive

Finance islamique

Le HCI donne son feu vert

Toutes les conditions sont réunies pour le lancement effectif du financement islamique en Algérie. Alors que les choses techniques pour la commercialisation de ce nouveau produit sont prêtes, le Haut-Conseil islamique (HCI) s’implique, de son côté, dans le dossier pour donner plus d’assurances et de garantie aux Algériens, en affirmant que ce système bancaire est conforme aux préceptes de l’Islam.


 Il a, en effet, indiqué que les opérations bancaires islamiques étaient «exemptes d’intérêts usuraires». «Le constat a été fait après un examen approfondi et détaillé de ces différents aspects légaux et économiques»,  a indiqué le HCI dans un communiqué. 

«Etant donné que la participation basée sur le gain et la perte se réfère à la règle «Al-kharaj bil damane» ou «El ghunm bil al ghurm», le HCI considère les opérations bancaires islamiques exemptes d’intérêts usuraires et que le système bancaire islamique est conforme aux préceptes de l’Islam», a-t-il précisé.

Le HCA a, dans ce cadre, salué les mesures prises par l’Etat et contenues dans le programme du gouvernement pour la promotion de ce mode de financement qui commence à s’imposer dans plusieurs pays dans le monde, même occidentaux.

«Eu égard à la demande croissante de citoyens et opérateurs et économiques de fournir des produits bancaires et financiers conformes aux préceptes de l’Islam, le HCI considère que la Banque islamique est la solution idoine pour répondre à ces aspirations. Elle contribue aux renforcements du système financier algérien et participe, à l’instar des autres établissements financiers, au développent national», a-t-il précisé.

Concernant les transactions financières effectuées au niveau de la Bourse, les participants à cette session présidée par M. Bouabdellah Ghlamallah, président du HCI, ont mis en exergue «l’importance d’accélérer la mise en place d’une plateforme favorable à l’émission de chèques islamiques qui constituent le substitut légal aux titres traditionnels».

Le HCI a proposé la «création d’une haute instance légale relevant du HCI pour collaborer avec la Banque centrale concernant les transactions financières».

Le HCI a, en outre, encouragé les établissements financiers à se conformer aux critères des instances légales des Banques islamiques, exprimant sa disposition à les accompagner afin qu’elles puissent contribuer au développement global et à la promotion de l’investissement.

Il est à rappeler que trois Banques publiques (Cnep, Badr et BDL) ont commencé la commercialisation de produits islamiques aux côtés de deux banques privés. Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, avait aspiré que l’année de 2018 sera sans doute celle de la finance islamique.

Lu 150 fois Dernière modification le vendredi, 29 décembre 2017 19:18

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Sa distribution hors ménages strictement interdite

Décret sur le lait en sachet subventionné

Sa distribution hors ménages strictement interdite

Prévision de 400 000 postes d’emploi en 2018

Dans le secteur économique, selon l’Anem

Prévision de 400 000 postes d’emploi en 2018

Le privé pas très emballé

Investissements dans les énergies renouvelables

Le privé pas très emballé

Des peines de prisons de 3 à 6 ans à l’encontre des accusés

Evasion fiscale de Bein Sport en Algérie  

Des peines de prisons de 3 à 6 ans à l’encontre des accusés

«La finance islamique hallal»

Bouabdellah Ghlamallah

«La finance islamique hallal»

Le ministère met en place un plan spécial

Prise en charge des sans-abris en hiver

Le ministère met en place un plan spécial

La transition énergétique en question

Conférence-exposition du FCE demain à Alger

La transition énergétique en question

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Avec 62% du marché algérien

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Les malades livrés à eux-mêmes

Grève des résidents et paramédicaux à Alger

Les malades livrés à eux-mêmes

Tiguentourine reprend des couleurs

5 ans après l’attentat terroriste

Tiguentourine reprend des couleurs