LCA - Plus de 400 marchés informels restent à éradiquer

ph: archive

Commerce

Plus de 400 marchés informels restent à éradiquer

Le nombre de marchés informels qui restent encore à éradiquer est de 403 sur les 1 453 marchés recensés en 2012, a indiqué, samedi, le directeur général de la régulation et de l`organisation des activités au ministère du Commerce, Abdelaziz Aït Abderrahmane.

Quant au nombre de marchés informels éradiqués jusqu'au 15 juin 2017, il a atteint les 1 050, tandis que le nombre de marchés informels réapparus après leur éradication a été de 216, a précisé M. Aït Abderrahmane lors d'une rencontre qui a regroupé le ministre du Commerce, Ahmed Saci, avec les cadres de son secteur.

Sur les 50 677 intervenants informels qui activaient dans ces marchés, 21 239 ont été réinsérés dans le circuit commercial légal, soit 42%.

Pour rappel, le ministère de l`Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire avait lancé en août 2012, en collaboration avec le ministère du Commerce, une large opération d`éradication des marchés informels.

En parallèle, de nombreuses mesures destinées à la résorption de ce commerce illégal ont été prises dont la réalisation de centaines de projets de marchés de proximité et de marchés couverts.

Ainsi, une enveloppe de 12 milliards de DA a été dédiée à la réalisation de 784 marchés de proximité relevant du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire. 

A ce propos, M. Aït Abderrahmane a fait savoir que sur les 784 marchés de proximité prévus, 670 ont été réceptionnés, 94 restent à réceptionner, tandis que 20 ont été annulés.

Concernant le programme de réalisation de 291 marchés couverts, initié par le ministère du Commerce pour un montant de dix milliards de DA, le même responsable a indiqué que jusqu'à fin juin de l'année en cours, 22 ont été réceptionnés, 46 sont en cours de réalisation, 208 ont été gelés (travaux non lancés), 8 dont les travaux sont à l'arrêt et 7 ont été annulés.

Lu 41 fois Dernière modification le lundi, 17 juillet 2017 20:25
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Quelles retombées sur l’Algérie?

Le marché international du gaz en pleine mutation

Quelles retombées sur l’Algérie?

Quel sort pour les subsahariens?

Emigration clandestine

Quel sort pour les subsahariens?

mouvement dans le corps des secrétaires généraux des wilayas

communiqué du ministère de l'Intérieur

mouvement dans le corps des secrétaires généraux des wilayas

La régulation entre législation et pratique

Commerce

La régulation entre législation et pratique

L'ouverture attend l'approbation du président de la République

Tebboune, dialogue national avec les partenaires politiques et sociaux

L'ouverture attend l'approbation du président de la République

Un secteur à dynamiser

Tourisme

Un secteur à dynamiser