LCA - Un marché de 10 milliards de DA échappe au contrôle

ph: archive

Vente de produits pyrotechniques

Un marché de 10 milliards de DA échappe au contrôle

C’est devenu une tradition. A l’approche de la fête d’El-Mawlid Ennabaoui, la vente en «gros» des pétards refait surface. Plusieurs espaces publics notamment dans les quartiers populaires, grandes artères commerciales, à l’image de la Place des Martyrs, Bab El Oued, Belcourt et autres sont inondés par ces produits pyrotechniques, et ce, en dépit de l’interdiction de leurs ventes de par leur «dangerosité». Chaque année, des dizaines de blessés sont à déplorer à cause de leur utilisation.


Malgré le renforcement des dispositifs sécuritaires et douaniers au niveau des frontières, d’importantes quantités de ces produits continuent à pénétrer nos marchés. Plusieurs méthodes sont utilisées par certains importateurs pour introduire leurs marchandises.

Ils recourent, en particulier, aux fausses déclarations de marchandises au niveau des terminaux maritimes et terrestres et à la contrebande qui est à l’origine d’une importante quantité de ces produits.

Le président de l’Association nationale des commerçants et des artisans (Anca), El Hadj Tahar Boulenouar, a évalué le marché des pyrotechniques à près de 10 milliards de DA.

«En dépit de leur interdiction en Algérie, ces produits sont toujours présents sur le marché national avec des quantités énormes évaluées à près de 10 milliards de DA !», a-t-il dit dans une interview téléphonique.

Il a, en outre, fait savoir que «nonobstant la hausse des prix de ces produits comparativement à nos voisins, les Algériens les achètent en quantité pour répondre à une forte demande».

Pour lui, il est important de légaliser la vente de ces produits pour mettre un terme à l’informel et assurer un bon contrôle du marché. «Nous proposons que la commercialisation des pétards soit assurée par des magasins spécialisés dans la vente de jouets d’enfants et également par certains buralistes», a-t-il plaidé, tout en mettant l’accent sur l’interdiction de certains produits qui représentent un réel danger pour les citoyens.

Le président de l’Union nationale de protection de consommateur, Mahfoud Harzali, a, de son côté, tiré la sonnette d’alarme quant aux dangers de l’utilisation de ces produits en particulier durant la fête d’El-Mawlid Ennabaoui par les jeunes et enfants.

Qualifiant les importateurs de ces produits «d’inconscients et de sans âmes», Harzali a affirmé que «certains d’entre eux recourent aux fausses déclarations pour faire passer leurs marchandises, pour cela, je lance un appel aux services de sécurité et Douanes pour plus de vigilance et de contrôle afin d’avorter l’entrée de ces produits en Algérie».

Il a fait savoir également que les marchés ouverts pour la vente de ce genre de produits sont connus, entre autres, Harzali cite le marché d’El-Eulma (Sétif), Tadjenanet (Mila) et Oued Semmar (Alger). «L’intervention des services de sécurité suffit pour la saisie de cette marchandise qui représente un danger permanent pour nos citoyens», a-t-il dit.

Il est à noter que des quantités importantes de produits pyrotechniques ont été saisies ces dernières semaines, avec des chiffres à l’appui. Plus de 40 000 unités ont été saisies à Constantine, 420 000 à Biskra, 200 000 à Ghardaïa et 13 136 à Alger.

Lu 181 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Le Fonds national désormais opérationnel

Destiné à la formation continue des travailleurs

Le Fonds national désormais opérationnel

Le privé à la rescousse de la Cnan et Air Algérie

Ouverture du fret aérien et maritime

Le privé à la rescousse de la Cnan et Air Algérie

Abdelghani Zaâlane dément

Privatisation présumée d'Air Algérie

Abdelghani Zaâlane dément

Les précisions de Youcef Yousfi

«Privatisation» ou pas des entreprises publiques

Les précisions de Youcef Yousfi

Des promoteurs menacent de boycotter le LPA

Ils refusent le prix des 50 000 DA le m2

Des promoteurs menacent de boycotter le LPA

L’Algérie reprend la main

Processus de paix inter-malien

L’Algérie reprend la main

Près de 12 milliards de DA entre 2011 et 2017

Subventions des prix de l'huile et sucre

Près de 12 milliards de DA entre 2011 et 2017

Des incitations pour créer son entreprise en Algérie

Algériens issus de l’immigration

Des incitations pour créer son entreprise en Algérie