LCA - GM quitte l’Europe sur un échec

Carlos Tavarès, patron de PSA et Marry Barra patronne de GM

En lâchant Opel

GM quitte l’Europe sur un échec

Par: 

Le premier groupe automobile américain a annoncé lundi vendre pour 2,3 milliards de dollars américains sa fliale européenne Opel/Vauxhall au français PSA, mettant fn à seize années de pertes sur le Vieux Continent qui ont totalisé 15 milliards de dollars.
Si la transaction va lui coûter le troisième rang mondial en termes de ventes au proft de l’alliance Renault-Nissan/Mitsubishi, elle devrait être une bonne affaire sur le plan fnancier en permettant au groupe américain de renforcer sa trésorerie d’au moins 1,4 milliard de dollars par an, calculent les analystes.
GM préfère être rentable que grosse «GM a choisi la rentabilité sur la taille», estime Jairam Nathan, chez Daiwa capital Markets, tandis que Maryann Keller, chez MK&A, parle de «pragmatisme» et de «bon sens».
Au moment où l’industrie automobile se focalise sur les voitures autonomes et connectées, l’épicentre du leadership en matière technique est aux EtatsUnis» et non en Europe, fait valoir Mme Keller.
GM a pâti en Europe d’une stratégie centrée sur la commercialisation de petites voitures aux marges faibles, qui l’a plongé dans des restructurations permanentes et coûteuses en raison du droit du travail européen beaucoup plus strict que la législation américaine.
À la tête de GM depuis 2014, Mary Barra confrme le choix d’investir principalement dans les marchés rentables, renonçant à une tradition qui veut qu’un constructeur soit présent sur tous les continents pour être considéré comme important.
Forte croissance Ce changement de cap avait débuté en 2015 lorsque GM avait arrêté sa production en Taïlande et en Indonésie, et abandonné la Russie.
Quitter l’Europe suggère que le constructeur américain veut investir en Amérique du nord, qui concentre la majorité de ses bénéfces, et en Chine, où il vend le plus de voitures et croît rapidement.
Les ventes des VUS et des pick-ups aux fortes marges ont explosé en Amérique du nord à la grande joie des constructeurs, qui investissent dans les technologies afn de permettre à ces véhicules de satisfaire aux exigences américaines en matière d’émission de CO2.

Lu 412 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

la migration sub-saharienne ne laisse personne indifférent

Alors que son ampleur se fait plus grande

la migration sub-saharienne ne laisse personne indifférent

Le marché locatif, entre anarchie et démesure

Saison estivale

Le marché locatif, entre anarchie et démesure

Abdelkader Messahel s'entretient avec son homologue jordanien Ayman Safadi

Derniers développements dans les territoires palestiniens occupés

Abdelkader Messahel s'entretient avec son homologue jordanien Ayman Safadi

L’euro s’envole dans le marché noir

Avec l’été qui est là

L’euro s’envole dans le marché noir

Mustapha Guitouni à Saint-Pétersbourg

Réunion du Comité ministériel de suivi Opep-non Opep

Mustapha Guitouni à Saint-Pétersbourg

Le ministère du Commerce s’implique

Gestion des ports des marchandises en souffrance au niveau des ports

Le ministère du Commerce s’implique

Problématiques et réalités

Les villes nouvelles en Algérie

Problématiques et réalités

Quelles retombées sur l’Algérie?

Le marché international du gaz en pleine mutation

Quelles retombées sur l’Algérie?

Quel sort pour les subsahariens?

Emigration clandestine

Quel sort pour les subsahariens?