LCA - Investissement de 100 millions d'euros

ph: archive

Peugeot Algérie

Investissement de 100 millions d'euros

Les véhicules de la marque Peugeot seront fabriqués en Algérie à partir de l’année 2018 par la société Peugeot Citroën Production Algérie (PCPA) pour un investissement de 100 millions d'euros, a indiqué à l'APS le directeur du Groupe français PSA, chargé de l’Afrique et du Moyen-Orient, Jean-Christophe Quémard.


«L’usine Peugeot, qui sera installée à Oran, fabriquera son premier véhicule au cours de l’année prochaine. La capacité totale de cette usine sera de 75 000 unités/an à terme», précise M. Quémard en marge de la signature du protocole d’accord portant sur la création de la Société PCPA.

Il s’agit d’un investissement de l'ordre de 100 millions d’euros, avance le même responsable, précisant que le capital de la société est réparti selon la règle 51/49%, et ce, à hauteur de 20% pour l’Entreprise nationale de production de machines-outils Algérie-PMO Constantine, de 15,5% pour le Groupe privé Condor et de 15,5% pour un opérateur pharmaceutique algérien (Palpa Pro), pour la partie algérienne, et de 49% pour PSA, pour la partie française.

S’agissant du taux d’intégration, M. Quémard indique qu’il sera, à terme, de 40%, ajoutant que le contrat prévoit également la création d’une académie de PSA en Algérie, permettant de former la main d’œuvre algérienne et de développer les compétences dans le domaine de l’assemblage et de la construction des véhicules au profit de PCPA.

L’objectif de ce projet est de développer une filière automobile complète en Algérie, assure le même responsable qui relève que les équipementiers de Peugeot, qui s'implanteront également en Algérie, développeront d’autres  partenariats avec des opérateurs algériens pour créer un tissu industriel et aller et delà des 40% du taux d’intégration.

Estimant que le marché algérien est «très important» pour le Groupe PSA, M. Quémard souligne que cette usine permettra la création de 1 000 emplois directs, et des milliers d’autres indirects. Interrogé sur la gamme des véhicules qui seront produits par PCPA, il s'est gardé de donner les détails en avançant les modèles exacts pour des raisons concurrentielles. A propos du retard pris pour la création de cette nouvelle société, le même responsable fait valoir que cela est dû à certains changements apportés dans le cahier des charges, mais soutient que «la dynamique des relations entre les deux pays a donné un coup d’impulsion à la concrétisation de ce projet».

Lu 228 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Les industries sidérurgiques et mécaniques (ISMMEE) à la traîne

Hausse de la production du secteur public en 2017

Les industries sidérurgiques et mécaniques (ISMMEE) à la traîne

Kaouane laisse aux chaînes privées de choisir leurs satellites

Après le lancement d’Alcomsat-1

Kaouane laisse aux chaînes privées de choisir leurs satellites

Ces milliers d’emplois perdus en 2017

Crise financière, gel des projets, cessations d’activités…

Ces milliers d’emplois perdus en 2017

La Caci veut capitaliser la «dynamique» bilatérale

Algérie-France

La Caci veut capitaliser la «dynamique» bilatérale

Visite guidée à la presse écrite et audio-visuelle

Antenne de l’Ansej de Tipasa

Visite guidée à la presse écrite et audio-visuelle

Des contrats pour le développement du champ de Tinhert signés

Après la visite d’Ouyahia du champ gazier de Reggane Nord

Des contrats pour le développement du champ de Tinhert signés

Utopique et inefficace

Proposition d’«un nouveau dinar» par l’ex-ministre de la Prospective

Utopique et inefficace

L'Algérie réitère sa condamnation

Transfert de l'ambassade américaine à El-Qods

L'Algérie réitère sa condamnation

Ouyahia « ouvrira les vannes » du complexe gazier de Reggane

Le Premier ministre en visite de travail aujourd’hui à Adrar

Ouyahia « ouvrira les vannes » du complexe gazier de Reggane