LCA - Le dislike devrait débarquer sur Facebook Messenger

Réseaux sociaux

Le dislike devrait débarquer sur Facebook Messenger

Par: 

Voilà qui devrait ravir un grand nombre d’utilisateurs de Facebook Messenger, si le réseau social décide de démocratiser la fonctionnalité. Facebook est en train d’expérimenter le bouton dislike sur la messagerie instantanée.
Attendue depuis très longtemps, cette petite fonctionnalité pourrait bien un jour se démocratiser, car jusqu’à présent Facebook avait toujours été réticent à l’intégration d’un bouton « je n’aime pas », privilégiant les emojis pour faire passer le message. Pourtant, l’entreprise semble avoir fait machine arrière et expérimente cette fonctionnalités sur Messenger, par le biais d’une poignée d’élus.
Facebook expérimente le bouton “je n’aime pas” sur Messenger Il n’est donc pas impossible dans un futur proche, que les internautes utilisant la messagerie instantanée puissent utiliser ce bouton dans les conversations de Facebook Messenger.
Pour le moment, nous n’en sommes pas encore là, car il est difcile de convaincre Mark Zuckerberg du bien fondé de ne pas aimer une chose ou une situation.
Le PDG estime que ce simple icône pourrait rapidement amener un vent de négativisme sur le réseau social, qui pourrait être préjudiciable aux internautes, mais également aux entreprises et aux annonceurs publicitaires. La fonctionnalité est très réclamée, mais elle pourrait déstabiliser complètement l’ambiance entre les utilisateurs, ce qui pourrait engendrer des pertes au niveau de la publicité et du marketing pour le réseau social. Un porte-parole de Facebook a pourtant déclaré au site Techcrunch : « Nous testons toujours des façons de rendre Messenger plus fun et intéressant. Dans ce petit test, nous avons permis aux utilisateurs de partager l’emoji qui représente le mieux le sentiment que leur procure un message ».

Lu 326 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

L’Etat veillera à séparer l’argent de la politique

Abdelmadjid Tebboune à l’APN

L’Etat veillera à séparer l’argent de la politique

La tutelle rassurante, les professionnels inquiets

Pénuries de certains médicaments

 

La tutelle rassurante, les professionnels inquiets

Le smartphone au cœur de l’évènement

Du 20 au 22 septembre au CIC d’Alger

Le smartphone au cœur de l’évènement

Skikda pourrait contribuer à 60% de la production nationale

Tomate industrielle

Skikda pourrait contribuer à 60% de la production nationale

Création prochainement de la branche retraite complémentaire

Elle fera partie des prestations de la CNR et de la CASNOS

Création prochainement de la branche retraite complémentaire