LCA - L’Afapredesa confirme l’existence de fosses communes et dénonce les violations marocaines

Sahara Occidental

L’Afapredesa confirme l’existence de fosses communes et dénonce les violations marocaines

Par: 

Le président de l’Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis (Afapredesa), Abdeslam Omar a confirmé , jeudi à Dakhla, (camp des réfugiés sahraouis) l’existence de fosses communes au Sahara Occidental occupé, dénonçant le refus des autorités d’occupation marocaines l’accès au territoire sahraoui, aux observateurs internationaux.

I ntervenant en marge des travaux de la Conférence internationale estudiantine et juvénile de solidarité avec le peuple sahraoui dont les travaux ont débuté mercredi avec la présence de plus de 110 participants étrangers, M. Omar, cité par l’agence de presse sahraouie SPS, a relevé que les autorités d’occupation marocaines refusent l’accès aux observateurs internationaux et des organisations des droits de l’Homme «par peur de découvrir les fosses communes et les restes des victimes dans les territoires sahraouis occupés.»

Le président de l’Afapredesa a également condamné les violations des droits de l’Homme commises par les autorités d’occupation marocaines contre les Sahraouis qui luttent pacifiquement pour arracher leur indépendance, appelant à faciliter l’accès au territoire sahraoui occupé, aux observateurs internationaux et à faire la lumière sur le sort de plus de 500 Sahraouis disparus depuis le début de l’occupation marocaine du Sahara Occidental. Dans ce contexte, Abdeslam Omar a souligné la nécessité de l’élargissement de la mission des Nations unies pour le référendum au Sahara Occidental (Minurso) à la protection et la surveillance des droits de l’Homme.

Cette rencontre, qui se tient sous le slogan «Ensemble pour libérer la dernière colonie en Afrique», entre dans le cadre de la consolidation des liens de solidarité multidimensionnelle avec le peuple sahraoui et avec ses étudiants et ses jeunes, a affirmé le secrétaire général de l’Union générale des étudiants de Sakia El-Hamra et Oued ElDhaheb (Ugesario), Moulay Mohamed Brahim Saleh.

Les participants traiteront, durant les trois jours de la conférence, de plusieurs axes visant à permettre une meilleure compréhension par la catégorie ciblée de thèmes tels que la décision de la Cour de justice européenne, la question des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis occupés et celle de la spoliation des richesses naturelles du Sahara Occidental par l’occupant marocain, ainsi que la participation politique des jeunes, a précisé M. Moulay lors de l’ouverture de la rencontre.

Lu 164 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

la migration sub-saharienne ne laisse personne indifférent

Alors que son ampleur se fait plus grande

la migration sub-saharienne ne laisse personne indifférent

Le marché locatif, entre anarchie et démesure

Saison estivale

Le marché locatif, entre anarchie et démesure

Abdelkader Messahel s'entretient avec son homologue jordanien Ayman Safadi

Derniers développements dans les territoires palestiniens occupés

Abdelkader Messahel s'entretient avec son homologue jordanien Ayman Safadi

L’euro s’envole dans le marché noir

Avec l’été qui est là

L’euro s’envole dans le marché noir

Mustapha Guitouni à Saint-Pétersbourg

Réunion du Comité ministériel de suivi Opep-non Opep

Mustapha Guitouni à Saint-Pétersbourg

Le ministère du Commerce s’implique

Gestion des ports des marchandises en souffrance au niveau des ports

Le ministère du Commerce s’implique

Problématiques et réalités

Les villes nouvelles en Algérie

Problématiques et réalités

Quelles retombées sur l’Algérie?

Le marché international du gaz en pleine mutation

Quelles retombées sur l’Algérie?

Quel sort pour les subsahariens?

Emigration clandestine

Quel sort pour les subsahariens?