LCA - Le Parlement de Cantabrie appelle au respect de l’arrêt de la CJUE

Sahara Occidental

Sahara Occidental

Le Parlement de Cantabrie appelle au respect de l’arrêt de la CJUE

Par: 

Le Parlement de Cantabrie a appelé, mardi, à l’unanimité de ses groupes politiques, à respecter et à se conformer à l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui stipule que l’accord commercial entre l’UE et le Maroc n’est pas applicable au territoire du Sahara Occidental.

Se joignant au mouvement de solidarité espagnol avec le Sahara Occidental, le Parlement de Cantabrie, a dans une déclaration approuvée par l’ensemble des groupes politiques qui le composent, appelé au respect et à la conformité avec l’arrêt de justice de la CJUE qui a clairement signifié que les accords commerciaux entre l’Union européenne et le Maroc ne concernent pas le territoire sahraoui et qu’aucune exploitation ou exportation de produits de ce territoire ne peut être effectuée sans le consentement du peuple sahraoui.

Dans sa déclaration officielle, cette institution espagnole élue s’est dite «préoccupée par l’exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental par les entreprises européennes qui est en contradiction avec le droit international et européen» et insiste, par ailleurs, sur «l’illégalité de toute activité commerciale au Sahara Occidental sans le consentement de son peuple».

Le Parlement de Cantabrie a également appelé les entreprises espagnoles et cantabriques «à mettre fin à leurs activités dans ce territoire qui peuvent favoriser la perpétuation de l’occupation marocaine du Sahara Occidental et l’exploitation de ses richesses naturelles» tout en exhortant les autorités espagnoles à mettre en œuvre la législation existante sur la base de la récente décision de la CJUE.

ll (le Parlement) a enfin souligné la nécessité de rechercher une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable par le biais d’un référendum d’autodétermination afin de mettre fin au conflit du Sahara Occidental.

Par ailleurs, le Conseil municipal de Murcia, avait à la fin du mois d’avril écoulé, approuvé, une motion dans laquelle il avait demandé de «respecter et de se conformer à la décision de la CJUE qui stipule que l’accord commercial entre l’UE et le Maroc n’est pas applicable au Sahara Occidental».

Lu 286 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Menace sur le gaz algérien en Europe ?

Un tanker américain de GNL est attendu en Lituanie

Menace sur le gaz algérien en Europe ?

L’économie nationale a réalisé, en 2016, un taux de croissance appréciable

Malgré la conjoncture difficile

L’économie nationale a réalisé, en 2016, un taux de croissance appréciable

Le gouvernement peine toujours à réduire la facture des importations

Un recul de 42% pour le déficit commercial

Le gouvernement peine toujours à réduire la facture des importations

Le casse-tête qui ne tardera pas à s’inviter dans les débats

14,82 milliards de dollars de transferts sociaux pour 2017

Le casse-tête qui ne tardera pas à s’inviter dans les débats

Les handicaps du handicapé

Accessibilité, paupérisation, manque de perspective

Les handicaps du handicapé

Youcef Yousfi recadre la problématique

Construction automobile

Youcef Yousfi recadre la problématique

Des spécialistes préconisent un «système fiscal incitatif»

Investissement étranger en Algérie

Des spécialistes préconisent un «système fiscal incitatif»

On en jugera sur les faits

Actuel gouvernement : changement de cap ou pas

On en jugera sur les faits

Mais est-ce suffisant ?

Une production céréalière en augmentation

Mais est-ce suffisant ?

«L’impératif d’aller vers plus d’ouverture économique»

Des spécialistes déplorent la logique de «pression» de l’ancien gouvernement

«L’impératif d’aller vers plus d’ouverture économique»

«L’improvisation n’est plus de mise dans le domaine de la gestion des déchets…»

Karim Ouamane, DG de l’Agence nationale des déchets (AND) 

«L’improvisation n’est plus de mise dans le domaine de la gestion des déchets…»

Une priorité à inscrire en haut de l’agenda de Fatma Zohra Zerouati

Traitement des effluents dans l'industrie

Une priorité à inscrire en haut de l’agenda de Fatma Zohra Zerouati