LCA - Mike Pence annonce la fin de la «patience stratégique» vis-à-vis de Pyongyang

Mike Pence annonce la fin de la «patience stratégique» vis-à-vis de Pyongyang

Corée du sud

Mike Pence annonce la fin de la «patience stratégique» vis-à-vis de Pyongyang

Par: 

Le vice-président américain a déclaré, hier, la fin de la politique américaine de «patience stratégique» à l’égard de Pyongyang, lors d’une visite dans la zone démilitarisée séparant les deux Corées.

I l y a eu une période de patience stratégique mais cette ère de patience stratégique est finie», a déclaré Mike Pence, lundi 17 avril, lors d’une visite dans la zone démilitarisée séparant les deux Corées. Washington veut parvenir à la sécurité «au travers de moyens pacifiques, grâce à la négociation. Mais toutes les options sont sur la table et nous demeurons aux cô- tés des Sud-Coréens», a-t-il affirmé au village frontalier de Panmunjom, où avait été signé le cessez-le-feu de 1953. Les États-Unis ont vécu un week-end de tension, alors que Pyongyang a tenté de procéder, dimanche, à un tir de missiles, peu avant l’arrivée à Séoul du viceprésident, première étape d’une tournée asiatique de dix jours. La veille, un responsable nord-coréen avait affirmé que le pays était prêt à répondre par le nucléaire à toute attaque, faisant référence aux propos de Donald Trump qui avait affirmé que le problème nord-coréen serait «traité».

«Toutes les options sont sur la table»

Mike Pence, dont le père est un ancien combattant de la guerre de Corée de 1950 à 1953, a salué l’»alliance à toute épreuve» entre les États-Unis et la Corée du Sud et a déclaré que Washington rechercherait la paix par la force. «Toutes les options sont sur la table pour établir ces objectifs et garantir la stabilité du peuple de ce pays», a-t-il déclaré. Le président Trump a dit clairement qu’aucune stratégie militaire spécifique ne serait évoquée, a-t-il ajouté. Le secrétaire d’État amé- ricain, Rex Tillerson, avait déjà annoncé mi-mars que la diplomatie de la «patience stratégique» vis-à-vis de Pyongyang avait vécu et qu’une série de mesures était à l’étude pour aborder différemment la question nord-coréenne. Les États-Unis et leurs partenaires, y compris la Chine, étudient un éventail d’options après le dernier test de missile balistique effectué par la Corée du Nord, a déclaré dimanche le conseiller américain à la sécurité nationale, Herbert Raymond McMaster, citant un «consensus international» face au régime de Pyongyang.

Lu 212 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

4 000 retraits de permis en un mois

Sécurité routière à Alger

4 000 retraits de permis en un mois

Le e-commerce bientôt encadré

Un projet de loi au niveau de l’APN

Le e-commerce bientôt encadré

ville touristique ou dépotoir ?

Aïn Tagouraït (Tipasa)

ville touristique ou dépotoir ?

Le verbe «gaspiller» conjugué à tous les temps

Journée mondiale contre le gaspillage alimentaire

Le verbe «gaspiller» conjugué à tous les temps

L’Ordre des médecins se dit inquiet

Insécurité dans les hôpitaux

L’Ordre des médecins se dit inquiet

Le problème sera résolu à l'horizon 2020

Necib au sujet du rejet des eaux usées à Alger

Le problème sera résolu à l'horizon 2020

270 000 logements à réaliser en 2018

Ils concerneront les formules AADL, LPA et ruraux

270 000 logements à réaliser en 2018

La Trésorerie de la Cnas bat de l’aile !

Avec 12 milliards de DA remboursés rien que pour les arrêts de maladie

La Trésorerie de la Cnas bat de l’aile !

En bonne voie, selon Xavier Driencourt

Projet d’usine de Peugeot en Algérie

En bonne voie, selon Xavier Driencourt

«L’APN assumera sa responsabilité»

Financement non conventionnel, inflation, gaz de schiste

«L’APN assumera sa responsabilité»

10 185 médecins algériens exercent en France

Ils représentent 38% des étrangers installés à Paris

10 185 médecins algériens exercent en France