LCA - Pour garantir la sécurité et l’intégrité des Sahraouis dans les territoires occupés

Le président sahraoui, Brahim Ghali

L’ONU appelée à intervenir d’ «urgence»

Pour garantir la sécurité et l’intégrité des Sahraouis dans les territoires occupés

Par: 

Le président sahraoui, Brahim Ghali, a appelé lundi le nouveau secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres à intervenir d’ «urgence» pour garantir la sécurité et l’intégrité des civils sahraouis victimes de la répression marocaine en raison de leur revendication des droits légitimes de leur peuple à l’autodétermination et à l’indépendance.

Nous vous demandons instamment , Monsieur le SG, l’intervention d’urgence afin que les Nations unies assument pleinement la responsabilité d’assurer la sécurité et la sécurité des citoyens sahraouis, en leur permettant d’exercer rapidement leurs droits légitimes à l’autodé- termination et à l’indépendance, à l’instar de tous les peuples et pays coloniaux, en application des dispositions de la Charte et des résolutions des Nations unies», a écrit le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) dans sa lettre à Guterres à la suite des violentes répressions marocaines dans les villes occupées du Sahara Occidental.

«L’ONU ne peut pas rester indifférente aux pratiques d’escalade provocatrice menées par l’Etat d’occupation illégale marocaine, en violation du droit international, des droits de l’Homme des Sahraouis à travers le pillage des ressources naturelles du Sahara Occidental, l’expulsion de la composante civile de la Minurso, la violation de l’accord de cessez-lefeu» signé en 1991 entre le Front Polisario et le Maroc sous les auspices de l’ONU et de l’OUA, a indiqué le président Ghali, cité par l’agence de presse sahraouie (SPS).

«A travers sa politique expansionniste et provocatrice de la région, y compris le trafic de la drogue et son rôle dans la promotion et le soutien des gangs de criminels et les groupes terroristes, le Maroc menace la paix, la sécurité et la stabilité de toute la région», a estimé le président sahraoui, également secrétaire général du Front Polisario.

Lu 214 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Menace sur le gaz algérien en Europe ?

Un tanker américain de GNL est attendu en Lituanie

Menace sur le gaz algérien en Europe ?

L’économie nationale a réalisé, en 2016, un taux de croissance appréciable

Malgré la conjoncture difficile

L’économie nationale a réalisé, en 2016, un taux de croissance appréciable

Le gouvernement peine toujours à réduire la facture des importations

Un recul de 42% pour le déficit commercial

Le gouvernement peine toujours à réduire la facture des importations

Le casse-tête qui ne tardera pas à s’inviter dans les débats

14,82 milliards de dollars de transferts sociaux pour 2017

Le casse-tête qui ne tardera pas à s’inviter dans les débats

Les handicaps du handicapé

Accessibilité, paupérisation, manque de perspective

Les handicaps du handicapé

Youcef Yousfi recadre la problématique

Construction automobile

Youcef Yousfi recadre la problématique

Des spécialistes préconisent un «système fiscal incitatif»

Investissement étranger en Algérie

Des spécialistes préconisent un «système fiscal incitatif»

On en jugera sur les faits

Actuel gouvernement : changement de cap ou pas

On en jugera sur les faits

Mais est-ce suffisant ?

Une production céréalière en augmentation

Mais est-ce suffisant ?

«L’impératif d’aller vers plus d’ouverture économique»

Des spécialistes déplorent la logique de «pression» de l’ancien gouvernement

«L’impératif d’aller vers plus d’ouverture économique»

«L’improvisation n’est plus de mise dans le domaine de la gestion des déchets…»

Karim Ouamane, DG de l’Agence nationale des déchets (AND) 

«L’improvisation n’est plus de mise dans le domaine de la gestion des déchets…»

Une priorité à inscrire en haut de l’agenda de Fatma Zohra Zerouati

Traitement des effluents dans l'industrie

Une priorité à inscrire en haut de l’agenda de Fatma Zohra Zerouati