LCA - L’horizon commercial de la Chine s’éclaircit

Asie

L’horizon commercial de la Chine s’éclaircit

Les exportations ont progressé de 16,4 % en mars, selon les douanes. Le pays profite de l’embellie de la conjoncture mondiale.

La Chine voit son horizon s’éclaircir. C’est sur le front commercial, très chahuté ces derniers mois, que la situation s’améliore dé- sormais pour la deuxième économie mondiale. En mars, les exportations chinoises ont progressé fortement, de 16,4 % sur un an, selon les statistiques publiées jeudi 13 avril par l’administration des douanes. Cette hausse est la plus forte enregistrée par le pays depuis un peu plus de deux ans. Une bonne nouvelle qui tombe au moment même où le président américain Donald Trump semble vouloir adopter avec Pékin un ton plus conciliant.

Le géant asiatique profite de l’embellie de la conjoncture mondiale et de son corollaire, la reprise de la demande planétaire. Témoin, l’augmentation des échanges avec les pays émergents mais aussi avec l’Europe et les Etats-Unis, ses deux principaux partenaires commerciaux. « La Chine rattrape enfin le reste de l’Asie pour signer la fin de la récession commerciale », a observé Raymond Yeung, analyste de la banque ANZ, cité par l’agence Bloomberg. Au premier trimestre 2017, le commerce mondial aurait crû à son rythme le plus rapide depuis six ans, selon le cabinet d’études Oxford Economics.

Robustesse de l’activité

Les importations continuent aussi à progresser fortement (+ 20,3 %), témoignant de l’appétit vorace du pays pour le pétrole, le minerai de fer ou le soja. Ces bonnes statistiques confirment la robustesse de l’activité, remisant à l’arrière-plan les craintes d’un atterrissage brutal de la croissance qui ont fait trembler les marchés plus d’une fois en 2015 et 2016. Au premier trimestre, le produit inté- rieur brut (PIB) chinois aurait progressé de 6,8 %, au même rythme qu’au dernier trimestre 2016, selon les économistes sondés par Reuters. Le chiffre officiel sera publié lundi.

Le bond des exportations vient aussi effacer le repli inattendu de 1,3 % enregistré en février et, surtout, le plongeon de 7,7 % des ventes à l’étranger en 2016. « On peut s’attendre à ce que les exportations chinoises continuent à bénéficier d’une meilleure demande mondiale dans les mois qui viennent, prédit, dans une note publiée jeudi, Louis Kuijs, chez Oxford Economics. Et s’il reste des risques baissiers, nous pensons que le danger de tensions commerciales sé- vères avec les Etats-Unis a diminué après la rencontre entre les présidents Trump et Xi le week-end dernier.

Lu 155 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

la migration sub-saharienne ne laisse personne indifférent

Alors que son ampleur se fait plus grande

la migration sub-saharienne ne laisse personne indifférent

Le marché locatif, entre anarchie et démesure

Saison estivale

Le marché locatif, entre anarchie et démesure

Abdelkader Messahel s'entretient avec son homologue jordanien Ayman Safadi

Derniers développements dans les territoires palestiniens occupés

Abdelkader Messahel s'entretient avec son homologue jordanien Ayman Safadi

L’euro s’envole dans le marché noir

Avec l’été qui est là

L’euro s’envole dans le marché noir

Mustapha Guitouni à Saint-Pétersbourg

Réunion du Comité ministériel de suivi Opep-non Opep

Mustapha Guitouni à Saint-Pétersbourg

Le ministère du Commerce s’implique

Gestion des ports des marchandises en souffrance au niveau des ports

Le ministère du Commerce s’implique

Problématiques et réalités

Les villes nouvelles en Algérie

Problématiques et réalités

Quelles retombées sur l’Algérie?

Le marché international du gaz en pleine mutation

Quelles retombées sur l’Algérie?

Quel sort pour les subsahariens?

Emigration clandestine

Quel sort pour les subsahariens?