LCA - Le grand flou de Donald Trump sur le conflit israélo-palestinien

Le grand flou de Donald Trump sur le conflit israélo-palestinien

Proche-Orient

Le grand flou de Donald Trump sur le conflit israélo-palestinien

Le président américain, qui n’a cessé de mettre en scène sa proximité avec Israël, a achevé sa visite sans préciser ses intentions pour parvenir à la paix.

Beaucoup de pompe et d’optimisme, mais rien de concret. La visite de 28 heures de Donald Trump en Israël, agrémentée d’un bref passage en Cisjordanie, s’est conclue mardi 23 mai comme elle avait commencé : dans le flou. Le président américain a multiplié les gestes symboliques destinés à ravir ses hôtes israéliens. Il s’est incliné devant le mur des Lamentations, il a effectué la visite traditionnelle à Yad Vashem pour rendre hommage aux victimes de l’Holocauste. Mais il n’a dessiné ni méthode, ni calendrier, ni horizon pour permettre de relancer des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Le président des Etats-Unis n’a jamais fait référence à une solution à deux Etats, à la colonisation israélienne, encore moins à l’occupation, dont le 50e anniversaire sera commémoré dans quelques jours. En revanche, il a usé jusqu’à satiété du mot « paix », un terme consensuel qui ne fâche personne. Le discours de Donald Trump au musée d’Israël, point d’orgue de sa visite, était très attendu mardi. Il n’a livré aucune surprise, à la grande satisfaction de Benyamin Nétanyahou. Le président américain a rendu un long hommage au peuple juif et à ses liens millénaires avec la ville de Jérusalem, assurant que son administration « sera [it] toujours aux côtés d’Israël ».

Donald Trump s’est félicité de l’entretien qu’il avait eu dans la matinée avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à Bethléem, en Cisjordanie. « Je peux vous dire qu’il est prêt à parvenir à un accord de paix, a-t-il assuré. Faire la paix ne sera pas facile. Nous le savons tous. Les deux parties devront faire face à des décisions difficiles. »

Lu 279 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

4 000 retraits de permis en un mois

Sécurité routière à Alger

4 000 retraits de permis en un mois

Le e-commerce bientôt encadré

Un projet de loi au niveau de l’APN

Le e-commerce bientôt encadré

ville touristique ou dépotoir ?

Aïn Tagouraït (Tipasa)

ville touristique ou dépotoir ?

Le verbe «gaspiller» conjugué à tous les temps

Journée mondiale contre le gaspillage alimentaire

Le verbe «gaspiller» conjugué à tous les temps

L’Ordre des médecins se dit inquiet

Insécurité dans les hôpitaux

L’Ordre des médecins se dit inquiet

Le problème sera résolu à l'horizon 2020

Necib au sujet du rejet des eaux usées à Alger

Le problème sera résolu à l'horizon 2020

270 000 logements à réaliser en 2018

Ils concerneront les formules AADL, LPA et ruraux

270 000 logements à réaliser en 2018

La Trésorerie de la Cnas bat de l’aile !

Avec 12 milliards de DA remboursés rien que pour les arrêts de maladie

La Trésorerie de la Cnas bat de l’aile !

En bonne voie, selon Xavier Driencourt

Projet d’usine de Peugeot en Algérie

En bonne voie, selon Xavier Driencourt

«L’APN assumera sa responsabilité»

Financement non conventionnel, inflation, gaz de schiste

«L’APN assumera sa responsabilité»

10 185 médecins algériens exercent en France

Ils représentent 38% des étrangers installés à Paris

10 185 médecins algériens exercent en France