LCA - Les souscripteurs"lsp" saisissent les autorités locales

PH: archive

Constantine

Les souscripteurs"lsp" saisissent les autorités locales

Le retard dans les projets n’est pas une nouveauté ou une surprise qui suscite l’indignation ou les interrogations des services concernés. C’est une situation tout à fait «normale» à laquelle on s’est, malheureusement, habitué. Aucun secteur d’activité n’a échappé à cette spécialité particulièrement algérienne.


Le constat est le même partout, ou presque. Nombreux sont les projets qui traînent depuis de longues années. Peu importe le gabarit du projet à réaliser, le retard semble devenir une «clause inclue» dans le cahier des charges, sans être effectivement mentionnée ! Ainsi, le projet de 105 logements LSP à l’UV 13 dans la nouvelle ville d’Ali Mendjeli, tarde toujours à voir le jour.

Près de dix ans après son lancement, ce projet, minuscule faut-il le reconnaître, est toujours à l’arrêt, et ce, pour des raisons peu évidentes. Prévus pour être livrés dans 18 mois, ces logements ne sont pas encore achevés. Les quelques arguments avancés par le promoteur, le coût élevé des matériaux de construction et le manque de financement entre autres, ne semblent guère convaincre les souscripteurs. Ces derniers sont plus que jamais désabusés par une situation invraisemblable.

Pour faire valoir leurs droits, ils ont décidé de constituer leur propre association, chose qui a été faite en novembre de l’année écoulée. Par le biais de cette association, ils comptent saisir carrément le premier responsable de la wilaya, en l’occurrence le wali. Après toutes ces années de galère, il est clair, que le recours aux autorités locales soit l’alternative pour en finir avec cette histoire d’un projet qui n’a, en fait, que trop duré. Tous les frais relatifs à ce projet ont été versés, affirme un représentant des souscripteurs.

Et le comble de l’ironie dans cette affaire, est que le promoteur aurait décidé, selon toujours notre interlocuteur, de livrer, après toutes ces années d’attente, les logements aux bénéficiaires sans carrelages et sans portes ! Une façon à lui d’échapper à la responsabilité d’achever ledit projet, pour se consacrer aux deux autres dont il a bénéficiés. Nous sommes vraiment choqués par cette nouvelle, car au lieu de lui demander de finaliser ce qu’il a déjà commencé en 2008, on lui accorde d’autres projets, a tenu à marteler ce représentant. Et d’ajouter, tout ce qu’on demande aujourd’hui c’est que nos logements soient le plus tôt possible livrés par ce promoteur. Toute la question est là.

Lu 327 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Ouyahia « ouvrira les vannes » du complexe gazier de Reggane

Le Premier ministre en visite de travail aujourd’hui à Adrar

Ouyahia « ouvrira les vannes » du complexe gazier de Reggane

Messahel fait part des engagements de l'Algérie

Lutte contre les changements climatiques

Messahel fait part des engagements de l'Algérie

Plusieurs thématiques au menu de la 1re AG

Réseau panafricain des femmes pour la prévention des conflits et la médiation

Plusieurs thématiques au menu de la 1re AG

«En 2018, le e-paiement connaîtra un net déploiement»

Madjid Messaoudène, administrateur du GIE-Monétique  

«En 2018, le e-paiement connaîtra un net déploiement»

Un potentiel appelé à croître

Les zones de montagne contribuent à 18% à la production agricole nationale

Un potentiel appelé à croître

La tendance se poursuivra-t- elle ?

Le prix du pétrole en hausse depuis 4 mois

La tendance se poursuivra-t- elle ?

Un défi en continu

Ali Haddad

Un défi en continu

Raouia pointe du doigt les commerçants

Démentant la responsabilité de la planche à billets dans la hausse prix

Raouia pointe du doigt les commerçants

Une bonne année pour les banques

8 400 milliards de DA de crédits accordés en 2017

Une bonne année pour les banques

Benmeradi relance les licences d’importation

Après avoir été bloquées

Benmeradi relance les licences d’importation