LCA - Sortie fin 2017 de la première promotion de pédopsychiatres en Algérie

Constantine

Sortie fin 2017 de la première promotion de pédopsychiatres en Algérie

Par: 

La première promotion de pédopsychiatres hospitalo-universitaires sortira «fin 2017» au terme d’une formation de quatre années, a affirmé, samedi à Constantine, le Pr Idriss Terranti, médecin spécialiste.

S’exprimant en marge de la célébration de la Journée mondiale de la santé sur le thème de la dépression, organisée au centre culturel, M’Hamed Yazid, le Pr. Terranti, unique spécialiste dans cette discipline infanto juvénile et médecin chef à l’EHS psychiatrique de Constantine, a indiqué à l’APS, que cette première promotion, lancée en octobre 2013, comptera une vingtaine de pé- dopsychiatres. Il a, dans ce contexte, précisé que les médecins spécialistes dans cette discipline suivent actuellement un cursus hospitalo-universitaire au sein des services d’Alger, Blida, Annaba et Constantine, précisant que les deux dernières wilayas verront la sortie de six (6) spécialistes en pédopsychiatrie, opérationnels début 2018.

Affichant sa satisfaction suite à la reconnaissance de cette spécialité comme «une discipline universitaire à part entière, après 20 ans de travaux et plus de 50 ans d’attente», M. Terranti a fait savoir qu’il existe quelques spécialistes à l’échelle nationale en mesure d’encadrer de jeunes médecins qui opteraient pour la pédopsychiatrie. Ce même pédopsychiatre a mis l’accent, par ailleurs, sur l’importance d’accorder les soins nécessaires aux jeunes enfants, notamment les bébés, car ils sont «vitaux au développement de la santé mentale», selon lui, préconisant de «former les médecins généralistes puisqu’ils sont à l’avantgarde des soins prodigués aux malades».

Dans ce contexte, il a considéré que les carnets de santé des enfants ne renferment malheureusement pas toutes les indications relatives aux pathologies dont ils peuvent en souffrir pour inventorier les maladies et orienter, de ce fait, suffisamment les pédopsychiatres. Pr. Terranti, a imputé par ailleurs, la hausse du nombre de malades dé- pressifs en Algérie, à ‘‘différents facteurs sociétaux qui accentuent l’adversité et rendent les personnes plus vulnérables et mentalement plus fragiles’’, exprimant son souhait de voir aboutir rapidement le plan national de santé mentale visant à réduire l’impact des indicateurs et les facteurs de risque des maladies mentales.

Lu 276 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

«Les licences de 2018 ne pénaliseront pas l’appareil de production»

Selon le ministre du Commerce

«Les licences de 2018 ne pénaliseront pas l’appareil de production»

Quel rôle pour la direction générale de la prévision et des politiques?

La prospective et le ministère des Finances  

Quel rôle pour la direction générale de la prévision et des politiques?

«Il faut s’affranchir de la dépendance alimentaire»

Abdelkader Bouazghi demande la contribution de tous

«Il faut s’affranchir de la dépendance alimentaire»

Financement non conventionnel: Ouyahia rassure

présentation du Plan d'action du gouvernement

Financement non conventionnel: Ouyahia rassure

Ouyahia a entamé dimanche la présentation du plan d'action du gouvernement

en première ligne face à la crise

Ouyahia a entamé dimanche la présentation du plan d'action du gouvernement

Appel pour renforcer la protection des droits d'auteur

Forum des créateurs africains

Appel pour renforcer la protection des droits d'auteur

Un acquis d'importance qui ira de pair avec l'avenir prometteur de l'agriculture à Djelfa

Marché de gros des fruits et légumes d'Aïn Ouessara

Un acquis d'importance qui ira de pair avec l'avenir prometteur de l'agriculture à Djelfa

Achèvement de 53% des schémas directeurs

Aménagement touristique au niveau national

Achèvement de 53% des schémas directeurs

Ce que dit la circulaire n° 02 MF/DGI/DCTX du 13 mars 2017

Impositions contestées et le sursis légal de paiement (SLP)

Ce que dit la circulaire n° 02 MF/DGI/DCTX du 13 mars 2017

Le paiement électronique connaît un fort engouement en Algérie

En dépit des contraintes notamment réglementaires

Le paiement électronique connaît un fort engouement en Algérie

L’ADE sommée par Necib de recouvrer ses créances

Gestion et maîtrise de la distribution de l’eau

L’ADE sommée par Necib de recouvrer ses créances

La voie de l’exportation se confirme-t-elle ?

Condor veut gagner de nouveaux marchés extérieurs

La voie de l’exportation se confirme-t-elle ?