Industrie automobile

Production de 400 000 véhicules en 2020

Par: 
Lu 221 fois

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a révélé que des dizaines de demandes pour la réalisation de projets de montage de véhicules en Algérie sont en cours de traitement par le Conseil national d’investissement (CNI). Ces demandes parvenues de plusieurs pays producteurs de véhicules, M. Yousfi a fait savoir que le traitement de dossier se fait conformément aux dispositions du cahier des charges, régissant cette activité nouvelle en Algérie.

S’exprimant lors de son passage au forum d’ «El Moudjahid», le ministre a indiqué que la production nationale en voiture tout types confondus a atteint les 110 000 véhicules en 2017 avec l’objectif d’atteindre les 400 000 en 2020.

Dans ce cadre, M. Yousfi a précisé que l’émergence d’une réelle industrie automobile dans notre pays nécessite le développement d’une forte industrie de sous-traitance. «Il nous faut du temps pour avoir une industrie automobile locale. Ce n’est pas facile de produire de pièces en Algérie, faute de technologie et d’homologation. Certains pays ont attendu près de 50 ans pour avoir une industrie automobile, ainsi on doit doucement et donner du temps pour les investisseurs locaux», a-t-il expliqué dans sa réponse à une question sur le taux d’intégration. Et d’ajouter : «un constructeur qui a procédé au déploiement d’un large réseau de sous-traitance à travers le pays m’a promis de baisser le prix de voiture à moins d’un million de DA en 2019».

Questionné par ailleurs sur les prix de voitures montées localement, M. Youcef Yousfi a affirmé que son département prône la transparence dans la gestion de ce dossier, en indiquant que «le prix de sortie d’usine ne doit en aucun cas être plus cher que le même véhicule importé». Un message clair aux fabricants pour revoir leur politique de commercialisation. Concernant le secteur public, le ministre a fait savoir que le taux d’intégration a atteint un taux appréciable de 80%, notamment chez la société SNVI.

Zahir R.

LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Incarcération du DG du Centre hospitalo-universitaire de Sétif

Pour dilapidation des deniers publics

Incarcération du DG du Centre hospitalo-universitaire de Sétif

L’activité hôtelière en chute libre

En raison de la crise politique en Algérie

L’activité hôtelière en chute libre

Vers l'adoption d'une nouvelle stratégie

Ecole supérieure de la sécurité sociale

Vers l'adoption d'une nouvelle stratégie

77 lettres d'intention déposées

Candidatures à la présidentielle du 4 juillet

77 lettres d'intention déposées