Arkab rassure

Crise politique / Le ministre de l’Energie Arkab rassure 

«Les partenaires étrangers travaillent normalement en Algérie»

Par:  Zahir R
Lu 205 fois

L’investissement étranger en Algérie, notamment dans le domaine des hydrocarbures ne s’est pas enlisé durant cette période de soulèvement populaire qui se poursuit depuis le 22 février dernier,  pour un changement «global» et «pacifique». Pour le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, «la nature du mouvement de protestation pacifique a rassuré les partenaires étrangers quant à leur avenir en Algérie».

Et d’ajouter : «Les partenaires étrangers travaillent normalement en Algérie et veulent y intensifier leur action».  Les responsables des compagnies étrangers témoignent sur leur intérêt de maintenir leurs activités en Algérie.


Par Zahir R.

Dans ce cadre, le ministre de l’Energie a indiqué dans une déclaration à la presse qu’il avait reçu la semaine dernière, le PDG de l'entreprise espagnole Naturgy, meilleur partenaire de l'Algérie en matière de vente de gaz qui a signé des contrats avec l'Algérie jusqu'en 2021. «Le Hirak a donné une leçon de démocratie au monde entier», lui a dit le partenaire étranger à cette occasion.  Le PDG de la Sonatrach, en l’occurrence Ould Kaddour avait démenti récemment, pour sa part, la suspension de négociations avec des firmes étrangères pour d’éventuels projets d’investissements en Algérie, à cause des manifestations de masse qui secouent l’Algérie.

Il a déclaré que la Sonatrach était toujours en train de négocier une joint-venture avec des sociétés étrangères. «Non, nous sommes toujours en train de négocier, et nous pourrions avoir un accord bientôt», a-t-il déclaré en faisant allusion à la compagnie américaine Chevron.

Il est à noter qu’une nouvelle loi sur les hydrocarbures, régissant notamment les investissements étrangers en Algérie, sera bientôt promulguée. Cette législation, élaborée en consultation avec les partenaires étrangers, vise en particulier à la captation de nouveaux investissements et augmenter la production nationale.

Par ailleurs, et en prévision du mois sacré et de la prochaine saison estivale, le groupe Sonatrach a revu à la hausse sa production à hauteur de 200 000 tonnes, afin de maîtriser la demande croissante, a précisé M. Arkab, lors d’une d'une rencontre consacrée aux préparatifs et dispositions pris pour garantir une capacité d'électricité suffisante pour la saison estivale 2019. Il a affirmé que «la production nationale en matière de carburants s'élève actuellement à plus d'un million de tonnes». Cet été, le carburant sera disponible dans toutes les stations-service à travers le pays, y compris les week-ends et les jours fériés, a-t-il soutenu, avant de conclure que la production de l’électricité, d’une capacité de 15 000 voire de 16 000 MW serait «suffisante» pour couvrir la demande prévue durant la période allant de mai à septembre prochain.

Dernière modification le vendredi, 19 avril 2019 21:40

A LIRE AUSSI..

Incarcération du DG du Centre hospitalo-universitaire de Sétif

Pour dilapidation des deniers publics

Incarcération du DG du Centre hospitalo-universitaire de Sétif

L’activité hôtelière en chute libre

En raison de la crise politique en Algérie

L’activité hôtelière en chute libre

Vers l'adoption d'une nouvelle stratégie

Ecole supérieure de la sécurité sociale

Vers l'adoption d'une nouvelle stratégie

77 lettres d'intention déposées

Candidatures à la présidentielle du 4 juillet

77 lettres d'intention déposées