Des discussions entre Sonatrach et Chevron
20 Avr 2019
Partager

Gaz et pétrole de schiste

Des discussions entre Sonatrach et Chevron

Par: 
Lu 481 fois

Le  groupe Sonatrach mènera des discussions avec l’entreprise américaine Chevron Corporation qui vient d’acquérir la société Anadarko afin de discuter d’un partenariat pour la production de pétrole et de gaz de schiste. L’annonce a été rapportée par l’agence de presse Reuters qui a cité le PDG de l’entreprise Sonatrach.


Pour Ould Kaddour, Chevron est une grande compagnie et nous sommes heureux de l’avoir ici en Algérie car elle apportera son savoir-faire et son expertise .Pour rappel, la compagnie américaine  Chevron Corp avait annoncé avoir acquis la compagnie américaine Anadarko Petrolium Corp pour la somme de 33 milliards de dollars.

Anadarko est la plus grande compagnie étrangère présente en Algérie  en termes de production pétrolière, représentant 260 000 barils par jour, soit le quart de la production journalière de l’Algérie.

Selon les statistiques publiées par la compagnie, Sonatrach produit 135 milliards de mètres cubes de gaz par an et un million de barils/j. Chevron, la deuxième compagnie américaine, s’intéresse à l’exploration des ressources non conventionnelle et conventionnelle. Des dirigeants de Sonatrach dont le PDG  ainsi que des dirigeants de Chevron en avaient discuté en mars dernier à Houston et ont décidé de se retrouver en avril en Algérie.

Lors du salon international sur l’industrie pétrolière et gazière en Afrique du Nord, Napec, qui s’est tenu à Oran durant le mois de mars dernier, Farid Ayadi, président du comité de direction de l’ Agence nationale de valorisation des ressources en hydrocarbures (Al Naft) a indiqué que les résultats préliminaires de la première étude d’estimation du potentiel national d’hydrocarbures en cours, montrent qu’en matière de gaz non conventionnel, nous avons un volume de presque neuf fois celui de Hassi R’mel, et pour le pétrole de roche mère, nous disposons d’un deuxième Hassi Messaoud. Ces résultats, a- t-il souligné, repositionnent l’Algérie à la troisième place en matière de  ressources en gaz de schiste après les Etats-Unis et la Chine.

L’ancien ministre de l’Energie Mustapha Guitouni avait estimé en octobre dernier qu’il fallait aller vite vers l’exploitation du gaz de schiste, précisant que l’exploitation devait être faite dans un cadre réglementé en prenant compte des paramètres sanitaires et environnementaux. Pour rappel, la population avait rejeté en 2015 , l’exploitation des ressources non conventionnelles en raison de ses lourdes conséquences sur l’écologie. Il faut préciser que l’exploitation de cette ressource est polluante et consommatrice d’eau.

Slimane Naila

Dernière modification le samedi, 20 avril 2019 22:11
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Renault Scénic

Portrait

Renault Scénic

Les autorités veulent éviter les conditionnalités multilatérales

Recours à l’aide du FMI et de la Banque mondiale

Les autorités veulent éviter les conditionnalités multilatérales

Forte participation nationale à la 10e édition

Salon des énergies renouvelables d'Oran

Forte participation nationale à la 10e édition

Un gain annuel de 10 milliards de centimes

Application de la taxe sur la fortune

Un gain annuel de 10 milliards de centimes