Présidence

Bensalah poursuit ses consultations avec les partis et les personnalités nationales

Par: 
Lu 99 fois

La conférence sur les consultations politiques, dont les travaux se sont déroulés hier matin au Centre international de presse au Club des Pins, n’a pas attiré grand-monde. Boycottée par l’ensemble de la classe politique, même les partis de l’alliance présidentielle à l’image du MPA n’ont pas honoré l’invitation du chef de l’Etat Bensalah. C’est donc le secrétaire général de la Présidence de la République, M. Habba El Okbi qui a présidé les travaux de cette conférence. Les conférenciers présents étaient peu nombreux. Ils  ne dépassaient la quarantaine de personnes. Seuls Belkacem Sahli, président de l’ANR, Fillali El Ghouini d’Ennahda et A. Belaid du Front El Moustakbal, ont assisté en tant que représentants des partis politiques, encore que A. Belaid a quitté les travaux en signe de protestation contre le huis clos .

Le secrétaire général de la Présidence de la République, Habba El-Okbi, a affirmé, hier à Alger, que les consultations lancées par le chef de l'Etat avec les partis politiques et les personnalités nationales «se poursuivront» jusqu'à l'élection présidentielle qui «se tiendra dans les délais constitutionnels», le 4 juillet prochain.

La prochaine élection présidentielle, fixée au 4 juillet prochain, comme annoncé par le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, «est consacrée dans la Constitution», a déclaré le SG de la Présidence, en marge de la rencontre de concertation tenue au Palais des nations (Club des Pins-Alger) sur les mécanismes de création d'une instance nationale indépendante chargée de la préparation et de l'organisation des élections.

Concernant la rencontre de concertation, Habba El-Okbi a indiqué que «les consultations engagées par le chef de l'Etat avec les partis politiques et les personnalités nationales se poursuivront, car il s'agit de l'avenir du pays et de l'organisation d'élections libres et transparentes», ajoutant que ces consultations visent à «asseoir la démocratie, à organiser des élections libres et transparentes et à instaurer un nouveau régime politique».

Répondant à une question relative aux partis qui ont boycotté cette rencontre, M. El-Okbi a fait savoir que la Présidence «a invité tout le monde aux consultations sur une question d'une extrême importance», estimant que l'opposition «a sa propre logique».

LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Incarcération du DG du Centre hospitalo-universitaire de Sétif

Pour dilapidation des deniers publics

Incarcération du DG du Centre hospitalo-universitaire de Sétif

L’activité hôtelière en chute libre

En raison de la crise politique en Algérie

L’activité hôtelière en chute libre

Vers l'adoption d'une nouvelle stratégie

Ecole supérieure de la sécurité sociale

Vers l'adoption d'une nouvelle stratégie

77 lettres d'intention déposées

Candidatures à la présidentielle du 4 juillet

77 lettres d'intention déposées