Commerce extérieur  

103 produits exonérés du DAPS

Par:  Zahir R.
Lu 147 fois

La liste des marchandises importées soumises au droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS) a été modifiée par un arrêté ministériel publié dans le Journal officiel n° 26. En effet, la liste modifiée comporte 992 produits soumis au DAPS variant entre 30 et 120%, alors que la précédente liste comportait 1 095 produits soumis au DAPS variant entre 30 et 200% dans le précédent arrêté ministériel. Autrement dit, 103 produits seront désormais exonérés de taxes douanières supplémentaires, instaurées en janvier 2019, visant à la protection de la production nationale.


Par Zahir R.

Il s’agit notamment des viandes bovines fraîches ou réfrigérées, les fruits secs (arachides, amandes...), les fruits séchés (raisins secs, pruneaux...), miel naturel, beurre et autres matières grasses provenant du lait, pâtes à tartiner laitières, dattes, figues, ananas, avocats, goyaves, mangues,  mangoustans, farines de céréales autres que le froment (blé) ou de méteil et les aliments diététiques destinés à des fins médicales et autres produits.

L’importation de ces produits se fera sans imposition de quotas, et les autorisations délivrées se limitent uniquement à la conformité aux règles sanitaire et phytosanitaire. Les opérateurs étaient libres d'importer les quantités qu'ils veulent y compris les viandes et les bananes. Ces mesures visent, en premier lieu, à l’approvisionnement des marchés et également à la stabilisation des prix de ces produits, notamment durant le mois de Ramadhan, où la demande des ménages sera doublée.

Le ministère du Commerce avait annoncé le 14 avril dans un communiqué, des dispositions pour renforcer l'approvisionnement du marché durant le Ramadhan, notamment l'assouplissement de l'importation de produits alimentaires comme les viandes.

En raison de la complexité de la tâche, de la multitude des intervenants et des expériences capitalisées des Ramadhans précédents, le ministère du Commerce a opté pour «une nouvelle vision basée sur une démarche participative, intégrée dans une dynamique d’assainissement et d’encadrement des activités commerciales», avait précisé le ministère du Commerce. Les objectifs de cette démarche visent, selon ce département ministériel, la régulation de l'approvisionnement du marché, des mesures d'apaisement des opérations du commerce extérieur, le renforcement des infrastructures commerciales, ainsi que la participation des associations professionnelles et des consommateurs dans la dynamique d'encadrement et de surveillance du marché.

Pour rappel, l'instauration du DAPS comme instrument tarifaire intervient pour des raisons liées à la sauvegarde de la balance des paiements, l'encouragement de la production nationale et le développement des industries naissantes.

Par ailleurs, et concernant la stratégie nationale d’exportation (SNE), le ministre du Commerce, Saïd Djellab, qui s’exprimait en marge d’une visite à la capitale (Alger) a fait savoir que cette dernière (SNE) était «fin prête» et que sa teneur sera dévoilée samedi prochain. Une rencontre sera, précise-t-il, organisée samedi prochain par le ministère et qui sera consacrée à l'évaluation des cadres au niveau national en présence d'une vingtaine d'associations activant dans le domaine du commerce et de la protection des consommateurs.

Dernière modification le mercredi, 24 avril 2019 20:52

A LIRE AUSSI..

Incarcération du DG du Centre hospitalo-universitaire de Sétif

Pour dilapidation des deniers publics

Incarcération du DG du Centre hospitalo-universitaire de Sétif

L’activité hôtelière en chute libre

En raison de la crise politique en Algérie

L’activité hôtelière en chute libre

Vers l'adoption d'une nouvelle stratégie

Ecole supérieure de la sécurité sociale

Vers l'adoption d'une nouvelle stratégie

77 lettres d'intention déposées

Candidatures à la présidentielle du 4 juillet

77 lettres d'intention déposées