Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/lechiffr/public_html/components/com_k2/models/item.php on line 877

En attendant la réunion de Vienne

Consensus à l'Opep+ pour réduire les stocks

Par: 
Lu 294 fois

Un consensus existe à l’Opep et chez ses producteurs alliés pour réduire «tranquillement» les stocks de pétrole, a déclaré le ministre saoudien de l’Energie Khalid al-Falih, tout en assurant que son pays resterait attentif aux besoins d’un marché selon lui toujours fragile. Une reconduction au deuxième semestre 2019 des limitations de production décidées par l’alliance dite Opep+ a été la principale option discutée lors d’une réunion de suivi dimanche à Djeddah mais les «choses peuvent changer d’ici juin», a indique le ministre saoudien.


Par Réda Hadi  

«Pour le deuxième semestre, notre préférence est de maintenir une gestion de la production permettant la poursuite de la baisse graduelle des stocks, une baisse tranquille mais certaine pour revenir à des niveaux normaux», a-t-il dit. Aussitôt dit, les cours du brut ont grimpé de plus de 1% hier avec le Brent de mer du Nord à plus de 73 dollars. La perspective d’une prolongation de l’accord d’encadrement de l’offre fait grimper les prix. Lors de cette réunion, Riyad et Abou Dhabi ont partagé leur inquiétude quant à la montée des stocks de pétrole, qui pourrait conduire à une chute des prix de l’or noir.

L’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis se sont inquiétés d’une hausse des stocks mondiaux de pétrole et ont affirmé leur détermination à stabiliser le marché malgré les tensions dans le Golfe.

«Nous voyons que les stocks (de pétrole) augmentent», a déclaré le ministre de l’Énergie saoudien Khaled al-Faleh à Djeddah en Arabie Saoudite, «Aucun de nous ne veut voir les stocks (de pétrole) enfler de nouveau, nous devons être prudents», a-t-il ajouté, en référence à la situation fin 2018 qui avait conduit à une chute des prix de l’or noir.

Les pays de l’Opep sont « unanimes dans leur volonté de continuer à travailler pour arriver à la stabilité entre l’offre et la demande », a indiqué M. Faleh, dont le pays est le premier exportateur mondial de pétrole.

Également membre de l’Organisation, l’Iran, dont le secteur pétrolier est frappé par des sanctions américaines, était absent lors de la rencontre.

Principal rival régional du royaume saoudien, l’Iran a été montré du doigt par Riyad après des attaques contre un oléoduc saoudien revendiquées par les rebelles yéménites soutenus par Téhéran, qu’une coalition militaire sous commandement saoudien combat au Yémen.

Il faut se rappeler surtout que l’Opep, la Russie et d’autres producteurs se sont entendus pour réduire leur production cumulée de 1,2 million de barils par jour depuis le 1er janvier et pour une durée de six mois. L’accord, destiné à empêcher un gonflement des stocks mondiaux et à soutenir les cours du brut, a contribué à une hausse de 30% des prix cette année.

Le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak, a précisé pour sa part que le comité de suivi de l’accord avait aussi évoqué la possibilité d’un assouplissement des baisses de production et que l’état de l’offre sur le marché serait plus aisé à analyser dans un mois, quand l’Opep+ aura à prendre une décision sur la reconduction ou non de l’accord.

Selon deux sources, l’Arabie Saoudite et la Russie envisagent deux scénarios pour la réunion de juin, qui vont tous les deux dans le sens d’une augmentation de la production au deuxième semestre.

L’un des scénarios vise à supprimer les baisses de production au-delà des limites convenues, ce qui reviendrait à augmenter l’offre de l’Opep+ d’environ 800 000 barils par jour, et l’autre consiste à ramener à 900 000 bpj la baisse globale de production, au lieu de 1,2 million de bpj actuellement.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/lechiffr/public_html/templates/yoo_luna/html/com_k2/templates/default/item.php on line 276
Dernière modification le lundi, 20 mai 2019 18:37
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Des réussites malgré les entraves réglementaires

Pénétration des marchés extérieurs par les entreprises algériennes

Des réussites malgré les entraves réglementaires

Djellab fait le point

Ramadhan, permanence de l'Aïd et saison estivale

Djellab fait le point