Des capacités d'investissement en attente de valorisation
23 Jui 2019
Partager

La communauté d'affaires établie à l'étranger

Des capacités d'investissement en attente de valorisation

Par: 
Lu 341 fois

Parmi les moyens de développement des capacités de production en relation avec les exigences du marché mondial, il y a lieu de s'arrêter devant la possibilité de contribution des Algériens établis à l'étranger, qui ont pu activer dans des marchés très exigeants, ce qui crée de nouvelles opportunités au profit de l'économie nationale.

Même si les estimations, quant aux capacités économiques que recèle la communauté algérienne établie à l'étranger, sont d'une grande différence, mais cela ne peut pas cacher le fait que cette communauté a les moyens sûrs pour aider au décollage tant attendu de l'économie nationale. Les chiffres, qui vont jusqu'à avancer les 250 milliards de dollars comme capacités possibles de chiffre d'affaires de la diaspora algérienne à travers le monde, donnent quand même une idée proche de la réalité, dans le sens où près de 6 millions d'Algériens vivent à l'étranger, et beaucoup d'entre eux ont réussi et sont devenus des chefs d'entreprise.

A partir de cette importance, la communauté établie en Europe en général, et en France en particulier, est bien habilitée à prendre part au travail fait pour la diversification de l'économie. Dans une rencontre qui a rassemblé des hommes d'affaires algériens, en tant que partie de la communauté africaine en France, il a été question d'offrir un savoir-faire et une contribution à la création de richesse en Algérie. Donc, il a été question dans la rencontre sous l'égide de la Chambre algérienne de commerce et d'industrie en France, qui s'est déroulée à Paris en fin de semaine, de poser les moyens qui peuvent aller de l'avant, pour la construction de nouvelles bases en prenant en compte les développements de l'économie mondiale.

Dans cet ordre d'idées, les intervenants ont insisté sur le fait que l'intégration à l'économie mondiale est la voie la plus efficace pour atteindre un niveau de compétence permettant de faire face à la concurrence internationale. Il a été question de poser en fait, l'importance des projets innovants, à forte valeur ajoutée, ce qui mène à privilégier une intégration par le savoir accumulé de la part des hommes d'affaires, à travers leur activité dans des marchés très concurrentiels.

L'idée qui a été développée dans le sens de créer des réseaux régionaux afro-méditerranéens, d'hommes d'affaires pour établir des liens d'échange mais pas seulement, puisqu'il s'agit aussi de concrétiser des projets à forte valeur ajoutée et d'envergure, ce qui donnerait la possibilité de dépasser le travail fait actuellement, qui ne sort pas de la sphère nationale, ce qui donne cette possibilité tant attendue par les multinationales pour se proposer à la réalisation des plus grands projets structurants, en mettant la possibilité de participation des nationaux dans la dynamique de structuration de leur pays, en péril.

Abdelkader Mechdal

Economiste

Dernière modification le dimanche, 23 juin 2019 22:18
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

La Chine alimente l’essentiel du déficit commercial de l’Algérie

L’effet attendu de la compression des importations anéanti par la faiblesse des exportations

La Chine alimente l’essentiel du déficit commercial de l’Algérie

La  FAO accompagnera financièrement l’Algérie

Stratégie nationale de la mécanisation 

La FAO accompagnera financièrement l’Algérie