Les tarifs appliqués sont «acceptables»
31 Juil 2019
Partager

Prestations hôtelières en Algérie 

Les tarifs appliqués sont «acceptables»

Par:  Zahir R.
Lu 758 fois

L’ouverture ces deux dernières années de nouveaux hôtels a contribué à la baisse des tarifs de prestations. D’ailleurs, les responsables du ministère du Tourisme et avec la contribution des opérateurs touristiques ont mis en place une nouvelle stratégie, visant à l’amélioration des prestations et services hôteliers, tout en proposant des prix compétitifs et accessibles au grand public.


Par Zahir R.

Une démarche qui commence déjà à donner ses fruits, dira dans ce sens, le ministre du Tourisme, Abdelkader Benmessaoud, qui s’exprimait mardi dernier depuis la wilaya d’Aïn Témouchent. «Nous avons constaté une forte affluence de touristes algériens y compris les enfants de notre communauté établie à l'étranger ayant choisi l'Algérie pour passer leurs vacances», s’est-il félicité.

Précisant que les tarifs des prestations hôtelières sont fixés selon la loi de l'offre et la demande, M. Benmessaoud a fait savoir que «nous avons constaté ces deux dernières années, l'ouverture de plusieurs établissements hôteliers grâce aux investissements et à l'accompagnement de l'Etat, le facteur de la compétitivité a contribué largement dans la baisse des tarifs». Le ministre a annoncé, dans ce cadre, que les tarifs appliqués varient actuellement entre 4 000 et 5 000 DA la nuitée, tout en les qualifiant d’acceptables et de raisonnables. En outre, des instructions fermes ont été adressées par l’actuel ministre du Tourisme, notamment aux hôtels publics, afin d’adapter les prix avec le pouvoir d’achat des citoyens. 

Des conventions de partenariat ont été également signées avec des œuvres sociales de plusieurs sociétés publiques, permettant à leurs travailleurs de bénéficier d’une importante réduction allant jusqu’à 50% des prix habituels.  À travers ces nouvelles mesures, le gouvernement veut dynamiser la destination Algérie et requérir un marché qui vaut des milliards de DA. Plus de 3 millions d’Algériens favorisaient annuellement l’étranger, en particulier, la Tunisie pour passer leurs vacances d’été. Par ailleurs, il est à signaler qu’en dépit des améliorations enregistrées en matière d’infrastructures touristiques, des lacunes persistent en matière de qualité de services et marketing. La plupart de nos hôtels n’ont pas de stratégie claire et ne sont pas «agressifs» sur le marché, comparativement à nos voisins tunisiens et marocains qui donnent plus d’importance au marketing et à la promotion de la destination de leur pays respectif.

M Benmessaoud, qui s'est félicité de la qualité de nouveaux hôtels réalisés conformément aux normes internationales, a appelé les gestionnaires à la nécessité de la promotion du produit touristique national d'une manière appropriée afin d'attirer les touristes étrangers pour passer leurs vacances en Algérie, et, partant, de mettre en avant des stratégies pour l'exploitation de ces structures hôtelières tout au long des saisons de l'année, à travers l'encouragement du tourisme forestier, l'escalade des montagnes, la plongée sous-marine, tout en prenant en considération les potentiels que recèle la région». 

Sur un autre registre, le ministre a annoncé la conclusion, dans les jours à venir, d'un accord visant la promotion de l'écotourisme, devant ériger l'Algérie en un pays pionnier dans ce type de tourisme. «Cet accord viendra s'ajouter à ceux signés par le ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche à travers la Direction générale des forêts (DGF), lesquels accords visent à développer le tourisme forestier dans le cadre du développement durable et de l'économie forestière», a précisé le ministre. Et d'ajouter, «nous sommes en passe de promouvoir ce partenariat environnemental dans le cadre de l'action gouvernementale solidaire et nous nous attelons à organiser une rencontre nationale sur le tourisme environnemental en y conviant des experts étrangers pour bénéficier de leurs expériences et d'octroyer davantage de facilitations afin d'investir dans ce créneau».

Evoquant la situation du tourisme dans cette wilaya, M. Benmessaoud a indiqué que le secteur a fait de grands pas, faisant état du lancement de «27 projets d'investissement dont 6 hôtels d'une capacité d'accueil de 1 200 lits». 

Dernière modification le mercredi, 31 juillet 2019 22:01

A LIRE AUSSI..