Une nouvelle tarification de remboursement à l’étude
24 Aoû 2019
Partager

Pour assurer les équilibres financiers des Caisses de sécurité sociale

Une nouvelle tarification de remboursement à l’étude

Par:  Réda Hadi/agences
Lu 213 fois

La situation de la Caisse nationale des assurances sociales reste vulnérable et son équilibre financier, même s’il est aujourd’hui maintenu, grâce notamment aux cotisations des travailleurs, n’est pas à l’abri de difficultés pouvant la mettre en danger. Cette précarité trouve son origine d’abord dans le nombre jugé «insuffisant» de cotisants, même si le montant des cotisations annuelles dépasse à présent les 1 000 milliards de DA (septembre 2019). Ensuite, dans le phénomène des travailleurs non déclarés par leurs employeurs au système de sécurité sociale, sans oublier, enfin, l’informel qu’il sera désormais «plus aisé» d’identifier en raison notamment de leur non-possession d’une carte chifa. La Cnas est équilibrée sur le plan financier. Mais il faut regarder notre système de sécurité sociale dans sa globalité, basé exclusivement sur la cotisation des assurés sociaux


Par Réda Hadi/agences 

Il faut souligner surtout que 52% des recouvrements des cotisations sociales de la Cnas sont dépensés au profit des pensions de retraite, contre 42% qui sont reversés aux assurances sociales, le reste étant partagé entre l'assurance chômage et le Fonds national de péréquation des œuvres sociales (FNPOS). Avec un ratio de deux cotisants pour un retraité, notre système national de sécurité sociale ne peut être viable et «solide». C’est d’ailleurs, l'une des raisons de son déséquilibre.

C’est dans cette optique que le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Hassan Tidjani Haddam, a déclaré que son département ministériel étudie le projet de mise en place d'une nouvelle tarification de remboursement des consultations médicales devant assurer les équilibres financiers des Caisses d'assurance sociale.

Selon lui, la tarification de remboursement des coûts des consultations médicales auprès des médecins généralistes et spécialistes est dépassée car remontant aux années 1980», a indiqué le ministre dans une déclaration à la presse, en marge d'une rencontre avec des cadres locaux de son secteur, précisant que «cette tarification sera révisée pour se conformer avec les capacités financières des Caisses d'assurance sociale». La révision des tarifs de remboursement des consultations médicales doit être établie sur la base du tarif de référence, ou le coût de responsabilité' prenant en considération les tarifs de prestations médicales appliqués.

Relevant le dysfonctionnement dans les équilibres financiers des Caisses de sécurité sociale en Algérie, le ministre a insisté sur la mise en place «de réelles réformes dans le système de remboursement des assurances médicales et prévenir les grandes difficultés financières».

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale a fait part de l'organisation prochainement «d'assises sur la sécurité sociale» pour ouvrir un débat constructif, franc et réel entre les différentes parties, les partenaires sociaux, les employés et l'administration avec la participation d'experts du Bureau international du travail (BIT) et l'Association internationale de la sécurité sociale (AISS) pour s'inspirer des expériences mondiales dans ce domaine.

Ces assisses devront aboutir à la proposition de solutions réelles et concrètes sur cette question et seront présentées aux deux chambres du Parlement, a-t-il ajouté.

M Tidjani Haddam a insisté sur l'importance d'alléger les procédures administratives aux assurés sociaux et leur permettre de bénéficier des services offerts par les complexes de soins à travers tout le territoire national, appelant à ce titre les structures hôtelières et les stations thermales à réviser les prix au profit de cette catégorie de clients.

Dernière modification le dimanche, 25 août 2019 00:31

A LIRE AUSSI..

Le gouvernement veut effacer les erreurs dues à la création monétaire

Le financement non conventionnel considéré comme un danger pour le pays

Le gouvernement veut effacer les erreurs dues à la création monétaire

Loukal : «Pas d’impact sur le citoyen»

Révision à la hausse de la TVA dans le PLF 2020 

Loukal : «Pas d’impact sur le citoyen»

Une feuille de route sera lancée début octobre

Economie circulaire 

Une feuille de route sera lancée début octobre

Abdelaziz Belaïd annonce sa candidature depuis Tamanrasset

Présidentielle du 12 décembre

Abdelaziz Belaïd annonce sa candidature depuis Tamanrasset