Appels d’offres pour la production de 200 mégawatts
08 Jui 2018
Partager

Energie solaire

Appels d’offres pour la production de 200 mégawatts

Par: 
Lu 228 fois

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a rappelé, jeudi à Alger, que le Conseil des ministres a approuvé, lors de sa réunion mercredi dernier, le lancement des appels d’offres programmés pour la réalisation des projets de production de 200 mégawatts en énergie solaire, dont 150 seront proposés, pour la première fois, dans le cadre d'appels d’offres internationaux, auxquels participeront les entreprises locales, publiques et privées et des sociétés mixtes.

Dans une déclaration en marge de la séance plénière du Conseil de la nation, consacrée aux questions orales, M. Guitouni a indiqué qu'il sera procédé, dans le cadre de cette opération, à la détermination d'un prix de départ précisant que le recours à ces techniques modernes de production de l’énergie permet une réduction des coûts de l'ordre de 40%.

Sur l’ensemble des 200 mégawatts, 50 ont été réservés au Groupe Sonelgaz dans le cadre d’un programme dédié aux centrales à «fuel» dans le Sud, permettant de réduire de 50% les coûts de son importation et de son transport du Nord vers le Sud du pays.Le cahier de charges relatif à ces appels d'offres est en cours d'élaboration pour qu'il soit prêt vers la fin 2018.

Affirmant que l'Algérie n'est pas en retard en matière d'investissement dans le secteur de l'énergie solaire, M. Guitouni a estimé que «c'est là, le bon moment pour investir dans ce domaine».Cette opération s'inscrit dans le cadre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, lancé en 2011 pour la production de 22 000 mégawatts et dont un programme de 400 mégawatts actuellement en réalisation à travers 24 wilayas relayées au réseau de Sonelgaz, outre 10 mégawatts en énergie éolienne, mises à l'essai à la région de Taberkane (Adrar).

Le ministre estime que l'entrée des investisseurs privés dans la production de panneaux solaires permettra d'atteindre l'objectif tracé à l'horizon 2030 en faisant appel aux compétences nationales disponibles.

Il a ajouté que l'Etat s'oriente vers la production localement des panneaux solaires d'autant que leur prix est inclus dans les coûts de production à hauteur de 40 à 50%, permettant une économie d'argent et la création de nouveaux postes d'emploi au profit de la main-d'œuvre locale, outre sa formation.La baisse des prix des panneaux solaires au niveau international fait que c'est «le bon moment» pour lancer ces projets, a indiqué M. Guitouni.

LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Les compagnies internationales préfèrent investir dans le schiste

L’exploration pétrolière en chute historique dans le monde

Les compagnies internationales préfèrent investir dans le schiste

Résiliation de plus de 500 actes de concession

Investissement à Constantine et Annaba  

Résiliation de plus de 500 actes de concession

Clôture de l’opération

Révision du fichier électoral 

Clôture de l’opération