Imprimer cette page
Article 102, ce n’est qu’un début
27 Mar 2019
Partager

Article 102, ce n’est qu’un début

Par:  Chafika Larbaoui
Lu 1393 fois

Comme convenu, l’armée a tenu sa promesse vis à vis de son peuple en insinuant par la déclaration d’avant-hier que l’article 102 sera impérativement appliqué si on veut réellement éviter toute profusion des marches.

La démarche du peuple, qui est jusqu’aujourd’hui plus que pacifique et qui a fait preuve de maturité politique, doit atteindre encore un autre niveau de réussite en matière d’acquis constitutionnels ; sûrement le chemin reste long et les pas seront encore plus lourds vers une République nouvelle, vu la structure chimérique caractérisant notre système politique et qui a alangui tous les appareils de l’Etat depuis bien une décennie d’années, à cause de la maladie de notre Président.

Pas loin qu’hier, le concept était un orifice impossible d’y frôler ou toucher, mais voilà une volonté qui exprime le changement et qui ouvre la porte à un dialogue tangible et à un sens de communication avéré de notre armée, qu’il faut applaudir avec beaucoup d’estime et où la réception était cinq sur cinq, un réflexe qui a fait bonheur à beaucoup de manifestants, quoiqu’une autre partie des contestateurs reste vorace et requiert le retour à la case de départ qui est pratiquement et logiquement impossible, car la transition reste une opération délicate qui doit se faire graduellement et par étape si on compte préserver la charpente de l’Etat , cette dernière conçue sur les valeurs de la révolution.

Aujourd’hui, le plus important est fait, nous témoignons la renaissance d’un dialogue patent, qui régénère une interactivité entre le peuple et son vrai défenseur, l’armée et dont les fruits seront récoltés par les générations futures.