Dans un discours très attendu par le peuple,  

Gaïd-Salah maintient la voie constitutionnelle mais ne ferme aucune porte

Par:  Naama Abbas
Lu 260 fois

Le  général de corps d’armée Ahmed Gaïd-Salah à partir de la 4e Région militaire s’est adressé au peuple algérien  lui confirmant encore une fois la détermination de l’institution militaire de rester mobilisée aux côtés de tous les dévoués , au service de son peuple et de sa patrie pour honorer les engagements qu’elle a pris afin de réaliser les revendications et les aspirations légitimes du peuple, mais demande aux Algériens de la patience et de la compréhension ainsi que le rejet de toutes formes de violence.

L’ANP, a déclaré Ahmed Gaïd-Salah,  s’engage à accompagner les institutions de l’Etat durant cette transition tout en soulignant que toutes les perspectives possibles restent ouvertes afin de surpasser les difficultés et de trouver une solution à la crise dans les meilleurs délais, car la situation actuelle, dit-il, ne peut perdurer longtemps, vu que le temps nous est compté, a-t-il  déclaré .

Une réponse claire aux manifestants du mouvement populaire qui s’exprime depuis le 22 février dernier, appelant au départ du système ainsi que des «3 B»  représentante Bensalah , Bedoui et Belaïz qui a annoncé sa démission du poste de président du conseil constitutionnel hier. Concernant  la préservation et la sécurité des manifestants, le général de corps d’armée a déclaré que la décision de protéger le peuple, avec ses différentes composantes est une décision irréversible et dont nous ne dévierons point.

Partant de ce principe, nous avons donné des instructions  claires et sans équivoque pour la protection des citoyens notamment dans les marches. Pour Gaïd-Salah, le peuple est prédisposé à rester pacifique et nous sommes, dit-il, convaincus que notre peuple sera à la hauteur de l’image civilisée et prestigieuse que lui a réservée l’histoire rajoutant que l’armee algérienne était équipée contre les ennemis de la nation et non contre le peuple. Poursuivant son discours, le général de corps d’armée a souligné la nécessité pour la justice de poursuivre les individus impliqués dans des affaires de corruption, déclarant qu’il attendait l’accélération de la cadence du traitement  des différents dossiers concernant certaines personnes ayant bénéficié indûment de crédits estimés à des milliers de milliards causant un préjudice au Trésor public et dilapidant l’argent du peuple. Il a également accusé l’ex-chef du Département du renseignement et de la sécurité, le général Mediene qu’il accuse de comploter et d’entraver les solutions de sortie de crise.

Naama Abbas

 

Dernière modification le mardi, 16 avril 2019 21:39

A LIRE AUSSI..

Incarcération du DG du Centre hospitalo-universitaire de Sétif

Pour dilapidation des deniers publics

Incarcération du DG du Centre hospitalo-universitaire de Sétif

L’activité hôtelière en chute libre

En raison de la crise politique en Algérie

L’activité hôtelière en chute libre

Vers l'adoption d'une nouvelle stratégie

Ecole supérieure de la sécurité sociale

Vers l'adoption d'une nouvelle stratégie

77 lettres d'intention déposées

Candidatures à la présidentielle du 4 juillet

77 lettres d'intention déposées