Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab

«L’Algérie n’importera plus de carburant»

Par:  Zahir R.
Lu 237 fois

Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, a déclaré, avant-hier à Alger, que la réhabilitation des raffineries de pétrole en Algérie, conformément aux normes internationales, permettait  d’augmenter nos capacités de production, tout en assurant notre autosuffisance en matière de gasoil. Autrement dit, l’Algérie est résolument appelée à stopper ses importations de l’étranger dès le deuxième semestre de 2019.


Par Zahir R.

S’exprimant en marge d’une visite du travail et d’inspection des projets de son secteur à la capitale, M. Arkab a précisé que la réhabilitation de raffineries de pétrole similaires à celle de Sidi Rezin  (Baraki) ont permis d’accroître leurs capacités de production.

Dans ce cadre, le ministre a mis l’accent sur la nécessité de s’intéresser davantage à la pétrochimie, un domaine qui devrait participer à la diversification de nos rentes en devise et la création de nouveaux emplois, en particulier pour les universitaires. Pour lui, il est plus qu’impératif de développer la pétrochimie et de l’ouvrir à l’investissement public et privé. 

  1. Arkab s’est montré, en outre, optimiste pour l’avenir de domaine, en affirmant que ce processus de réhabilitation conduira inévitablement à la réalisation d’un excédent dans la production, qui permettra à l’avenir à devenir un pays exportateur de carburant.

Suite à une visite d'inspection à la raffinerie de Sidi Rizin, M. Arkab a déclaré que le programme de réhabilitation des raffineries de pétrole lancé par la Sonatrach touchait également les unités de Skikda et d’Arzew, soulignant que la production de la raffinerie de Sidi Rezin était passée de 2,4 millions de tonnes avant le processus de réhabilitation à 3,6 millions de tonnes. 

Evoquant l’accident survenu dans la nuit du lundi au niveau de l’unité de production au complexe du gaz à Arzew (Oran) GL1Z, le ministre a précisé que ce n’était pas une explosion mais plutôt un «incendie».

Il a souligné que «cet accident n'aura pas de répercussions sur la production du complexe», tout en  faisant savoir que les stocks de Sonatrach permettront d'honorer ses engagements envers ses partenaires. Le complexe GL1Z fonctionne conformément aux normes internationales de sécurité, a mis en avant le ministre, rappelant qu'«il est la troisième plus grande usine au monde dans l'industrie du gaz» et que «des travaux de maintenance y sont menés régulièrement».

La Sonatrach dispose, indique-t-il, de six unités de production du GNL au sein du complexe d’Arzew et d’autres unités qui produisent sans interruption cette source d’énergie, assurant qu'«il n’y aurait aucune répercussion sur les exportations et les contrats signés avec les clients et les partenaires étrangers».

Le ministre ajouté que «le complexe GNL 1 Z dispose de plusieurs unités de production et un stock suffisant de GNL pour répondre aux engagements internationaux de Sonatrach».

Par ailleurs, le ministre a annoncé que la Sonatrach et le groupe italien Eni veulent accélérer le développement des nouveaux projets pétroliers et gaziers dans la région Berkine Nord.

«Sonatrach et Eni ont confirmé leur volonté d'accélérer le développement des nouveaux projets pétroliers et gaziers de Berkine Nord, ce qui permettra d'augmenter de façon significative la production, en contribuant au bilan global de la production», a précisé un communiqué de la Sonatrach.

Cette confirmation a été faite lors d'une rencontre, mardi à Alger, entre le PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi, et l'administrateur délégué d'Eni, Claudio Descalzi, pour «examiner l'avancement des projets développés en partenariat entre les deux compagnies».

Dernière modification le vendredi, 05 juillet 2019 21:10

A LIRE AUSSI..

l’Algérie sacrée championne d’Afrique pour la 2e fois

CAN-2019 / Algérie-Sénégal

l’Algérie sacrée championne d’Afrique pour la 2e fois

L'arbitre Gomes remplacé par le Camerounais Alioum Alioum

CAN-2019 / Algérie-Sénégal

L'arbitre Gomes remplacé par le Camerounais Alioum Alioum

Les pouvoirs publics en obligation de réformer toute l’économie

Déséquilibre financier du système de la sécurité sociale

Les pouvoirs publics en obligation de réformer toute l’économie

Saïd Djellab s’attaque aux fraudeurs

Filière céréalière

Saïd Djellab s’attaque aux fraudeurs