Djamila Tamazirt
10 Juil 2019
Partager
Djamila Tamazirt

Développement industriel et minier

L’Algérie fait appel aux Russes

Par:  Zahir R.
Lu 416 fois

La participation de l’Algérie au salon international de l’industrie «Innoprom» qui prend fin aujourd’hui dans la ville russe «Ekaterinburg», était une occasion pour la ministre de l’Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, de s’entretenir avec son homologue russe, Denis Manturov, et autres responsables de ce pays sur les moyens à renforcer la coopération algéro-russe. Elle a, en effet, fait appel aux Russes afin de développer des domaines tels que la métallurgie, les mines, la mécanique, la sous-traitance et l'agro-industrie sur lesquels notre pays ambitionne de diversifier son économie basée dans sa globalité sur la rente pétrolière.


Par Zahir R.

La ministre a saisi cette opportunité pour appeler «les entreprises russes à renforcer leur présence en Algérie dans le cadre d'un partenariat gagnant-gagnant pour consolider les relations économiques entre les deux pays». Le domaine minier, qui recèle d’un potentiel énorme, reste l’un de ces créneaux à prendre en considération. Actuellement, il est sous- exploité. De l’avis de certains spécialistes et même des responsables du ministère de l’Industrie, le constat sur le secteur des mines est clair : la production demeure marginale, et des régions comme Ouenza, Boukhadra, Boucaïd, Zaccar, El-Abed, Timezrit, El-Kouif et Kenadsa, riches en ressources minérales, ont été explorées mais pas suffisamment pour y hisser la croissance minière. À cet effet, l’Etat a mis en place une batterie de mesures en vue de relancer un domaine stratégique et porteur. Des formules de partenariat sont, en effet, proposées à l’investissement étranger, associées à des mesures incitatives aussi bien dans le cadre de l’exploration que dans l’exploitation minière. Toutefois, ces mesures n’ont pas encore donné les résultats escomptés.  La ministre Mme Tamazirt espère tirer profit de l’expérience et de l’expertise de la Russie pour dynamiser le domaine minier qui constitue un axe de coopération très important pour l’Algérie.

De son côté, le ministre russe a fait part de son souhait d'«intensifier la coopération dans le secteur minier», affichant la disponibilité des entreprises russes à accompagner les entreprises algériennes dans ce domaine, ainsi que dans les autres domaines identifiés par les deux parties comme la sidérurgie (au titre de la modernisation du complexe d'El-Hadjar), le machinisme agricole, la transformation des hydrocarbures et la construction automobile.

Lors de cette audience, les deux parties «se sont félicitées de l'excellence des relations bilatérales», a  indiqué un communiqué du ministère de l’Industrie.

Dans le même cadre, la ministre a reçu les représentants de l'entreprise Rosgeologiya et de l'université des mines de l'Oural. Les discussions ont porté sur «les attentes des entreprises algériennes dans ce domaine notamment en matière de développement de la recherche, l'exploration et la formation de la ressource humaine». 

A cet effet, une feuille de route a été tracée pour mettre en place un plan d'actions pour une coopération dans les domaines de l'exploration et de l'exploitation des ressources naturelles, intégrant en priorité le volet de la formation et du perfectionnement de l'encadrement. 

Pour rappel, au premier jour de cette manifestation et après une visite au siège de l'entreprise Trubprom, spécialisée dans la production de tubes en acier destinés aux hydrocarbures, ainsi qu'une école de formation dans ce créneau, la ministre a visité les différents stands des entreprises présentes à cette manifestation.

Les nouveautés et innovations proposées par ces entreprises dans le secteur de l'industrie et des mines notamment celles relatives à l'utilisation du numérique, ainsi que l'industrie 4.0, ont été présentées à Mme Tamazirt. A la fin de cette visite, la ministre a invité son homologue russe à visiter l'Algérie durant le 4e trimestre de l'année 2019, a fait savoir le communiqué.

Dernière modification le mercredi, 10 juillet 2019 21:34

A LIRE AUSSI..

Une conjoncture en faveur des pays exportateurs de pétrole

Les prix du brut enregistrent de nouveaux bonds historiques

Une conjoncture en faveur des pays exportateurs de pétrole

Les produits locaux touchés par la rupture des stocks

Pénurie de médicaments 

Les produits locaux touchés par la rupture des stocks

Projet européen d’insertion des réfugiés

Université Sétif 2 

Projet européen d’insertion des réfugiés

Djellab écarte une dévaluation forte du dinar

 Importations de véhicules de moins trois ans 

Djellab écarte une dévaluation forte du dinar

«Capter plus d’IDE et conquérir des marchés à l’étranger»

Djellab à propos de l’abrogation de la règle 49/51% : 

«Capter plus d’IDE et conquérir des marchés à l’étranger»