Nécessité de changer le mode de l'utilisation des terres
12 Aoû 2019
Partager

Changement climatique

Nécessité de changer le mode de l'utilisation des terres

Par: 
Lu 70 fois

L'administrateur du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), Achim Steiner, s'est joint à des experts internationaux sur le climat pour appeler à l'action après la publication d'un rapport de l'ONU sur l'impact dévastateur pour le climat des pratiques actuelles d'utilisation des terres.

«A moins de changer de manière radicale la manière dont nous produisons notre nourriture et gérons nos terres, nous ne parviendrons pas à réduire les émissions (de gaz à effet de serre) suffisamment pour maintenir le réchauffement climatique mondial en dessous de 1,5 degré Celsius», a déclaré jeudi Achim Steiner.

«Le rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) démontre clairement le rôle vital d'une gestion durable des terres pour l'action sur le climat et pour le bien-être des êtres humains».

Le rapport spécial du GIEC sur les changements climatiques et les sols, publié jeudi, met en garde la communauté internationale en l'enjoignant de cesser l'exploitation irresponsable des ressources naturelles de la planète, sous peine d'atteindre un point de non retour dans la crise climatique.

L'agriculture, l'exploitation forestière et l'utilisation des terres sont responsables d'environ 23% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Réduire les émissions mondiales nécessite donc non seulement des changements radicaux dans le secteur des transports et de l'énergie, mais aussi dans l'utilisation des terres.

Les processus terrestres naturels absorbent du dioxyde de carbone équivalent à près du tiers des émissions de dioxide de carbone provenant des combustibles fossiles et de l'industrie, selon ce rapport.

«Cette transformation ne sera pas facile», a déclaré M. Steiner, «mais elle est nécessaire et elle est possible. Les solutions sont à portée de main. Nous devons maintenant les étendre mondialement pour travailler à un avenir à zéro émission carbonique, résistant aux changements climatiques».

Le rapport observe par ailleurs que près d'un tiers de la production alimentaire mondiale est perdue ou gâchée, et que les changements climatiques affecteront de manière croissante la sécurité alimentaire. Travailler à éliminer les déchets alimentaires et suivre un régime alimentaire équilibré est une pratique essentielle pour réduire les émissions de notre système alimentaire, selon ce rapport.

Dernière modification le lundi, 12 août 2019 20:24
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..