Comment l’adopter ?
16 Aoû 2019
Partager

E-commerce

Comment l’adopter ?

Par: 
Lu 756 fois

Le monde du numérique et des nouvelles technologies est considéré comme une des bases de développement mais aussi de la croissance économique.

Nombreux sont les pays qui basent leur politique économique et son évolution sur la recherche et le développement technologique, depuis plusieurs années déjà, l’Algérie est sur cette voie dans la mesure où notre pays accorde une importance particulière à la généralisation de la numérisation.

Les sites de vente en ligne en Algérie ont connu une croissance impressionnante au cours de ces dernières années, effectuer un achat via internet est de plus en plus tendance en Algérie. Il suffit d’utiliser une application mobile et c’est parti !

Avec un taux de pénétration de 58% en 2018, l’utilisation d’internet est de plus en plus répandue chez les Algériens qui commencent à découvrir les autres fonctionnalités des Smartphones qui ne servent plus qu’à la communication entre les gens, car grâce au développement de l’internet, la large couverture de la 4G et surtout l’augmentation du taux de pénétration des smartphones en Algérie qui est de 68%, les Algériens ont penché vers un nouveau mode d’achats qui est digital et permet aux consommateurs d’effectuer leur shopping avec un simple clic, comme dans un jeu d’enfant !

Rapidité, facilité et un large choix de produits, sont tous des atouts qui avantagent ce nouveau mode de commerce, mais face à ces sites et pages sur les réseaux sociaux qui proposent et mettent en vente de différents produits, le consommateur doit être protégé avec des textes de loi bien clairs, afin qu’il puisse faire ses achats tout en étant rassuré et bien sûr qu’il ne soit pas victime d’une affaire d’arnaque car certains produits achetés via internet peuvent comporter des risques pour la santé ou la sécurité des consommateurs, ou même le produit acheté peut être un produit contrefait et ne correspond pas aux normes ISO.

Par ailleurs, pour les opérateurs de l’e-commerce en Algérie, la confiance et la transparence sont des éléments essentiels pour faire adopter ces nouveaux réflexes numériques quotidiens,

Mais après des années d’existence en Algérie, le e-commerce reste méconnu pour plusieurs, c’est là qu’intervient l’apport des médias dans la familiarisation des consommateurs avec ce genre de commerce en démontrant ses avantages et ses risques.

L’application des règles de la loi claires qui contrôlent les transactions rendent ces dernières plus sécurisées et fiables, et contribue également au développement de ce secteur, en plus du fait que l’e-commerce en Algérie ne cesse de se développer, ceci constitue un signal fort d’une culture de l’achat, mais aussi une adaptation progressive des Algériens à l’évolution technologique, mais beaucoup de travail reste à faire pour les opérateurs  d’e- commerce et les sites de vente en ligne, surtout sur l’aspect de la confiance entre le client et l’opérateur afin d’assurer le bon déroulement des actions commerciales, aussi ces opérateurs de vente en ligne doivent travailler encore plus sur la construction d’une base de données clients fiable et facile à utiliser par tous les Algériens.

Un rapport du cabinet BCG sur la création d’emploi en Afrique par les «Marketplaces» prévoit que l’e-commerce présente un fort potentiel pour révolutionner l’économie du continent africain en créant jusqu'à 3 millions d’emplois d’ici 2025 en Afrique ainsi qu’en Algérie.

LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Une conjoncture en faveur des pays exportateurs de pétrole

Les prix du brut enregistrent de nouveaux bonds historiques

Une conjoncture en faveur des pays exportateurs de pétrole

Les produits locaux touchés par la rupture des stocks

Pénurie de médicaments 

Les produits locaux touchés par la rupture des stocks

Projet européen d’insertion des réfugiés

Université Sétif 2 

Projet européen d’insertion des réfugiés

Djellab écarte une dévaluation forte du dinar

 Importations de véhicules de moins trois ans 

Djellab écarte une dévaluation forte du dinar

«Capter plus d’IDE et conquérir des marchés à l’étranger»

Djellab à propos de l’abrogation de la règle 49/51% : 

«Capter plus d’IDE et conquérir des marchés à l’étranger»