«Notre système fiscal est défaillant»
10 Sep 2019
Partager

Kamel Rezig, professeur en économie : 

«Notre système fiscal est défaillant»

Par: 
Lu 1177 fois

Le professeur en économie Kamel Rezig a qualifié le système fiscal actuel de «défaillant» et d’«injuste». Il est basé principalement sur l’IRG sur salaire (30% de la totalité des impôts engrangés), alors que 20%  seulement des objectifs fixés par les services des Douanes algériennes sont réalisés annuellement. Ce qui est minime et approuve son inefficacité. A cet effet, il est plus que nécessaire de le réformer et de mettre en place un nouveau système performant, dont la justice fiscale est garantie.


Par Zahir R.

Pour le professeur Rezig, qui s’exprimait sur les ondes de la Chaine 1 de la Radio nationale, a estimé que la révision de l’impôt sur le salaire (IRG) constitue une demande urgente afin de préserver le pouvoir d’achat des couches défavorisées. Il a indiqué que «si le gouvernement veut maintenir la paix sociale, il devrait trouver de nouvelles ressources financières pour combler le manque à gagner suite à l’éventuelle suppression du l’IRG aux salariés de moins 50.000DA, estimé à 20.000 milliards de centimes». Toutefois,  la mobilisation de cette somme durant cette conjoncture économique difficile est tributaire, a-t-il ajouté, par l’élargissement de l’assiette fiscale à travers notamment l’application de l’impôt sur la fortune. Introduite dans le projet de la loi de finances 2018, cette nouvelle taxe, qui devrait oxygéner le budget de l’Etat, a été retirée par les députés sous prétexte d’un manque de données et d’un fichier national. Les biens concernés par cet impôt sont essentiellement les biens immobiliers, les véhicules particuliers d’une cylindrée supérieure à 2.000 cm3  (essence) et  de 2.200 cm3 (gasoil), les yachts et bateaux de plaisance, les chevaux de  course, les avions de tourisme, les objets d’art estimés à plus de 500.000 DA, les bijoux et pierreries, l’or et les métaux précieux, est-il précisé dans le projet de loi. Par contre, les habitations principales sont exclues de l’assiette de l’impôt sur la fortune. Quant au tarif de taxation, il varie entre 1 et 3,5% en fonction du montant du patrimoine. Il est à noter que le secrétaire général de l’UGTA, Labatcha Salim, a affirmé lors de son passage au forum d’El Moudjahid que «la baisse de l’impôt sur le revenu global et l’amélioration du  pouvoir d’achat des travailleurs étaient des priorités du programme d’action de la centrale syndicale».

Evoquant la situation économique du pays, le professeur Rezig a tiré la sonnette d’alarme en indiquant que l’économie nationale fait face à de grands problèmes. Il a énuméré la hausse du chômage (14%) et la disparation de 2.500 entreprises du secteur du BTPH, engendrant la perte de 275.000 emplois. A cela  s’ajoute la fuite des investisseurs et des capitaux suite à l’impasse politique. «Nous avons dépassé tous les lignes rouges. On doit organiser l’élection présidentielle dans les brefs délais afin de permettre au futur gouvernement d’engager les réformes nécessaires et redresser la barre. Si la situation politique perdure, les risques économiques enfleront», a-t-il averti. Par ailleurs,  l’économiste a plaidé pour la continuité du gouvernement de Bedoui afin de lui permettre de parachever le projet de la loi de finances 2020 et éviter le «pire» pour le pays. 

Dernière modification le mardi, 10 septembre 2019 20:35
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Le gouvernement veut effacer les erreurs dues à la création monétaire

Le financement non conventionnel considéré comme un danger pour le pays

Le gouvernement veut effacer les erreurs dues à la création monétaire

Loukal : «Pas d’impact sur le citoyen»

Révision à la hausse de la TVA dans le PLF 2020 

Loukal : «Pas d’impact sur le citoyen»

Une feuille de route sera lancée début octobre

Economie circulaire 

Une feuille de route sera lancée début octobre

Abdelaziz Belaïd annonce sa candidature depuis Tamanrasset

Présidentielle du 12 décembre

Abdelaziz Belaïd annonce sa candidature depuis Tamanrasset