Le FCE plaide pour la suppression de la règle 51/49%
11 Sep 2019
Partager

Investissement

Le FCE plaide pour la suppression de la règle 51/49%

Par: 
Lu 1110 fois

Le président du FCE, Mohamed Sami Agli, a appelé, hier à Alger, à la supression de la règle 51/49% régissant l’investissement extérieur en Algérie. S’exprimant en marge d’une rencontre-débat organisée par le FCE, Sami Agli a estimé nécessaire la supression de cette règle, tout en la gardant pour les secteurs stratégiques, à l’image des hydrocarbures. Le président du FCE s’est dit être en faveur d’une nouvelle refonte du système économique algérien. Selon lui, il faut accorder à l’entreprise son autonomie et libérer l’acte d’investir de toute contrainte bureaucratique et politique. D’ailleurs, il a promis devant les membres de sa confédération que, dorénavant, seulement les questions économiques seront au menu des activités du FCE.

Questionné par ailleurs sur les mesures à entreprendre pour la sauvegarde des entreprises en difficulté, Sami Agli a relevé que le FCE attend toujours une réponse du Premier ministre concernant cette question. Et d’annoncer : «Nous avons installé une commission de réflexion au sein du FCE pour arrêter les propositions adéquates pour alléger la pression sur les entreprises en difficulté». M. Agli a indiqué que «l’année 2019 est une année blanche pour le patronat». Il a plaidé implicitement en faveur d’un plan de sauvetage des entreprises privées. «Pourquoi le Trésor intervient pour éponger les déficits des entreprises publiques et ne le fait pas pour le privé», s’est-il interrogé en citant particulièrement le secteur du BTPH qui souffre d’une crise sans précédent.

Pour information, le FCE a lancé son cycle de rencontres-débats intitulé «Les débats du Forum». Ce rendez-vous mensuel traitera des dossiers économiques et des thèmes liés à la conjoncture à destination des membres du FCE, des experts et des professionnels des médias. Par ailleurs, le président du FCE a annoncé la tenue de l’université d’été le 12 octobre prochain à Alger et que seules les questions économiques seront traitées.

Dernière modification le mercredi, 11 septembre 2019 21:07
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Le gouvernement veut effacer les erreurs dues à la création monétaire

Le financement non conventionnel considéré comme un danger pour le pays

Le gouvernement veut effacer les erreurs dues à la création monétaire

Loukal : «Pas d’impact sur le citoyen»

Révision à la hausse de la TVA dans le PLF 2020 

Loukal : «Pas d’impact sur le citoyen»

Une feuille de route sera lancée début octobre

Economie circulaire 

Une feuille de route sera lancée début octobre

Abdelaziz Belaïd annonce sa candidature depuis Tamanrasset

Présidentielle du 12 décembre

Abdelaziz Belaïd annonce sa candidature depuis Tamanrasset