«Nous ne sommes pas encore prêts»
07 Oct 2019
Partager

Adhésion de l’Algérie à la ZLECAf

«Nous ne sommes pas encore prêts»

Par: 
Lu 237 fois

Le président de l’Association nationale des exportateurs Algériens, Ali Bey Nasri, a estimé hier à Alger que notre pays n’est pas encore prêt à adhérer à la Zone de libre-échange commercial africain (ZLECAf).


S’exprimant sur les ondes de la radio nationale «Chaîne I», M. Nasri a été catégorique concernant l’adhésion de l’Algérie à ce vaste espace commercial dans le continent africain.

«Actuellement, nous ne sommes pas prêts. Nos exportations globales vers les pays africains avoisinent les 100 millions dollars, dont les hors hydrocarbures ne représentent que 20 millions. Les pays comme l’Egypte et la Tunisie exportent plus que nous, en réalisant plus d’un milliard de dollars !», a-t-il expliqué. Le président de l’Anaxel a indiqué que «l’Algérie navigue à vue et n’a pas de stratégie claire pour accéder à ce genre de marchés». Selon lui, «à l’heure actuelle, nous n’avons aucune étude sur les marchés africains et nous ne connaissons également pas nos capacités de production et de compétitivité de nos entreprises». À cela s’ajoute le problème de la logistique qui est le maillon faible de l’acte d’export. «Le prix de la logistique dépasse de loin le coût de produit, ce qui réduit la compétitivité de nos produits dans les marchés africains concurrencés par les grandes puissances», a-t-il ajouté.  

S'agissant des accords avec l'Union européenne sur la Zone de libre-échange, il a révélé que le volume des échanges entre l'Algérie et l'espace européen qui comprend désormais 28 pays, s'est élevé à 295 milliards de dollars, dont notre part des exportations qui est de 12 milliards ! M. Nasri a mis en garde contre l’éventuelle adhésion de l’Algérie à la Zone de libre-échange avec l’UE. «Ce  sera un désastre pour notre économie. Les autorités doivent demander à l’UE de reporter ce délai fixé auparavant à début 2020», a-t-il indiqué.

Z R.

Dernière modification le lundi, 07 octobre 2019 21:05
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Les compagnies internationales préfèrent investir dans le schiste

L’exploration pétrolière en chute historique dans le monde

Les compagnies internationales préfèrent investir dans le schiste

Résiliation de plus de 500 actes de concession

Investissement à Constantine et Annaba  

Résiliation de plus de 500 actes de concession

Clôture de l’opération

Révision du fichier électoral 

Clôture de l’opération