Le sept chanceux
30 Juil 2019
Partager

Volkswagen Jetta 2019 

Le sept chanceux

Par: 
Lu 655 fois

La Jetta est une voiture importante pour Volkswagen, surtout au Canada où elle a été le pain et le beurre de la marque depuis fort longtemps. Depuis son introduction en 1978, plus de 600 000 unités ont été vendues au pays.


Bien sûr, les VUS du constructeur sont devenus les articles en vogue chez VW, mais cela ne veut pas dire que le succès de la Jetta n’est pas moins crucial. Les puristes de Volkswagen se rappellent probablement encore le lancement choquant du modèle de sixième génération en 2010. La Jetta 2011 arrivait en Amérique du Nord avec une suspension à poutre de torsion et des freins à tambour à l’arrière, alors que le vieux moteur de 2,0 litres, à huit soupapes et produisant seulement 115 chevaux, effectuait un retour. Ces rétrogradations mécaniques ont toutefois permis à Volkswagen d’abaisser le prix de départ de la Jetta à moins de 15 000 $ au Canada, et les ventes ont grimpé en flèche, apportant une nouvelle clientèle à la marque.

Tout cela est derrière nous maintenant. La Volkswagen Jetta 2019, génération numéro sept, est construite sur la plate-forme MQB de la compagnie, une architecture modulaire qui sert également de base à la Golf, mais aussi au Tiguan et à l’Atlas. La Jetta a été redessinée de A à Z – enfin, presque.

Elle obtient une toute nouvelle carrosserie, bien que son design soit immanquablement Volkswagen. La calandre de la voiture est large et s’agence parfaitement avec les blocs optiques, tandis que les lignes sur les flancs confèrent un peu plus de caractère à la Jetta. Le couvercle du coffre s’aboutit avec un subtil aileron intégré, mais les garnitures chromées à la base des pare-chocs des versions plus huppées - que l’on tente de faire passer pour des embouts d’échappement - sont fausses. Quand même, son apparence n’est pas trop risquée, et le style de la voiture devrait bien vieillir. De plus, des jantes en alliage sont incluses de série sur chaque Jetta.

Sous le capot, le quatre cylindres turbocompressé de 1,4 litre de la Jetta précédente a été conservé, et produit désormais 147 chevaux au lieu de 150. Une révision sur papier, dit Volkswagen, puisque mécaniquement, rien n’a changé. Le couple de 184 livres-pied, disponible entre 1 500 et 3 500 tr/min, rend la voiture agréablement fougueuse.

LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

La Chine alimente l’essentiel du déficit commercial de l’Algérie

L’effet attendu de la compression des importations anéanti par la faiblesse des exportations

La Chine alimente l’essentiel du déficit commercial de l’Algérie

La  FAO accompagnera financièrement l’Algérie

Stratégie nationale de la mécanisation 

La FAO accompagnera financièrement l’Algérie