Boukadoum prend part à la réunion ministérielle du Mouvement des pays non alignés
29 Sep 2019
Partager

New York (Etats-Unis)

Boukadoum prend part à la réunion ministérielle du Mouvement des pays non alignés

Par: 
Lu 1599 fois

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a pris part, jeudi à New York, à la réunion ministérielle du Mouvement des pays non alignés dans le cadre de sa participation aux travaux de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations unies, a indiqué vendredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Intervenant à la réunion ministérielle du Mouvement des pays non alignés, M. Boukadoum a réaffirmé "l'attachement de l’Algérie au multilatéralisme, aux fondements et à l'esprit qui ont prévalu à la création du mouvement, en particulier le respect des principes de la charte des Nations unies, notamment le respect de l'intégrité territoriale, la souveraineté des Etats, le règlement pacifique des différends et du droit à l'auto-détermination des peuples dans leurs luttes contre l'occupation étrangère". Organisée sous le thème "Défendre les principes de la souveraineté en tant que moyens de préserver la paix et la sécurité internationales et de favoriser les relations amicales et la coopération", cette réunion intervient en fin de mandat de la présidence vénézuélienne du Mouvement des pays non alignés et à quelques semaines du sommet du mouvement prévu à Bakou les 25 et 26 octobre 2019. Le ministre des Affaires étrangères a insisté lors de cette réunion sur "la pertinence des principes fondateurs du mouvement face aux défis posés par la mondialisation et l'unilatéralisme", en rappelant "l'apport historique du mouvement à l’émancipation de la colonisation de la majorité de ses pays membres". Il a appelé, à ce titre, le mouvement à "soutenir la cause palestinienne, à œuvrer au parachèvement du processus de décolonisation au Sahara occidental et à poursuivre le soutien constant du mouvement à la cause sahraouie et au droit de son peuple à l'auto-détermination". Abordant les crises et les conflits secouant la région, le chef de la diplomatie algérienne a souligné que "l’Algérie est en faveur du dialogue inclusif, des solutions politiques et de leur appropriation par les parties aux conflits". M. Boukadoum a, par ailleurs, appelé à davantage de mobilisation contre le terrorisme et le crime transnational et a souligné "l'urgence d’adopter des réformes en matière économiques et de développement durable"

Dernière modification le dimanche, 29 septembre 2019 09:53
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

Les compagnies internationales préfèrent investir dans le schiste

L’exploration pétrolière en chute historique dans le monde

Les compagnies internationales préfèrent investir dans le schiste

Résiliation de plus de 500 actes de concession

Investissement à Constantine et Annaba  

Résiliation de plus de 500 actes de concession

Clôture de l’opération

Révision du fichier électoral 

Clôture de l’opération