Maroc.. Les milliards de l’écosystème
26 Mai 2019
Partager

Maroc.. Les milliards de l’écosystème

Par: 
Lu 434 fois

En marge de l’annonce récente de ses résultats au titre de l’exercice 2018, le Groupe OCP a commencé progressivement à lever le voile sur sa feuille de route pour les 10 années à venir.


On savait déjà depuis quelque temps que pour sa deuxième vague d’investissement, le Groupe OCP voit plus grand encore que la première avec un volume de pas moins de 100 milliards DH. Les investissements permettront, entre autres, de développer les capacités de valorisation et de traitement de la roche de quelque 7 millions de tonnes supplémentaires avec un objectif, rappelle une source auprès d’OCP, «de capter au moins 50% de la demande supplémentaire mondiale». Si cette orientation s’inscrit dans la continuité de la première vague qui avait pour finalité de «consolider le positionnement d’OCP comme acteur leader mondial», explique la même source, le groupe a tenu pour la deuxième vague à concentrer ses efforts sur son rôle de locomotive pour l’économie nationale.

Objectif : faire en sorte que les investissements à venir profitent au maximum au tissu d’entreprises marocaines et plus spécialement aux PME et TPE au niveau local et dans les régions d’activité d’OCP.  Le groupe prévoit ainsi de se constituer en véritable écosystème industriel avec un taux d’intégration local d’au moins 70%. Et pour cela, les préparatifs vont déjà bon train pour la signature de contrats-progrès avec les entreprises prestataires locales au niveau de différents sites. Un road-show est également prévu dans les mois à venir. Le pilotage de l’opération a été confié à Jacobs Engineering.

Mais ce n’est pas tout. Conscient également de la centralité de la question financière, OCP envisage de signer dans les mois à venir des conventions avec le secteur bancaire pour permettre dit-on «aux fournisseurs et prestataires de bénéficier d’accompagnement optimal et surtout de conditions préférentielles de financement surtout pour les besoins en fonds de roulement (BFR)».

Dernière modification le dimanche, 26 mai 2019 18:50
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

«La seule solution de crise c’est un dialogue sérieux»

Abdelkader Bengrina président du mouvement «El Bynaa El Wattani» 

«La seule solution de crise c’est un dialogue sérieux»

Bedoui face à la fronde qui s’annonce

Marches populaires, baisse des prix du pétrole, contestations sociales

Bedoui face à la fronde qui s’annonce

Les citoyens continuent de réclamer le changement

27e vendredi du Hirak à Alger

Les citoyens continuent de réclamer le changement