Un baril du pétrole à 60 dollars

Le Pr Mebtoul avance dix raisons

Par:  z. r
Lu 1016 fois

Les prix du pétrole pourront augmenter pour se stabiliser à 60 dollars durant l’année prochaine. La hausse des prix du baril est dictée par dix raisons, selon le professeur Abderrahmane Mebtoul. 


La première raison, c’est que le monde est en période d’hiver, donc la consommation mondiale connaîtra une hausse. La deuxième raison est la relance certes timide de la croissance de l’économie mondiale en Europe et notamment de la Chine et de l’Inde, mais en étant attentif aux mutations du mode de croissance, ajoute le Pr Mebtoul.  

Le respect de l’accord Opep-non Opep a poussé les prix vers le haut. «La troisième raison est le respect, globalement, du quota des membres de l’Opep, décidé en décembre 2016 à Vienne avec des perspectives de reconduction de l’accord, notamment de l’Arabie Saoudite qui représente 33% du quota Opep, l’Opepe dans sa totalité représentant 33% de la commercialisation mondiale, 67% de hors Opep. La quatrième raison est l’entente hors Opep entre l’Arabie Saoudite  et  la Russie, ces deux pays produisant plus de 10 millions de barils/ jour», a-t-il expliqué.  

Les conflits géopolitiques, en particulier, au Moyen-Orient, impactent positivement sur les prix.  L’économiste Mebtoul les a résumés dans les 5e, 6e, 7e et  8e raisons. « La cinquième  raison est la situation politique en Arabie Saoudite, les Bourses ne voyant pas encore clair de l’action du prince héritier dans la lutte contre la corruption, avec la crainte de tensions politiques internes. 

La  sixième raison est la tension au Kurdistan, cette zone produisant environ 500 000 barils/jour. La septième raison est le discours du président américain  vis-à-vis de l’Accord avec l’Iran, certes atténué par la position européenne. La huitième raison aborde les  tensions  actuelles  entre l’Iran et l’Arabie Saoudite, pouvant engendrer une mésentente au niveau de l’Opep», a-t-il souligné.

En outre, le Pr Mebtoul a évoqué dans la neuvième raison l’intention de l’Arabie Saoudite de vendre 5% de l’Aramco et que le pays a intérêt à ce que le cours soit élevé pour la cotation de l’action». Et enfin la dernière raison, c’est «la faiblesse du dollar par rapport à l’euro qui est passé à plus de 1,20 dollar un euro à 1,15/1,16 dollar un euro».

A LIRE AUSSI..

l’Algérie sacrée championne d’Afrique pour la 2e fois

CAN-2019 / Algérie-Sénégal

l’Algérie sacrée championne d’Afrique pour la 2e fois

L'arbitre Gomes remplacé par le Camerounais Alioum Alioum

CAN-2019 / Algérie-Sénégal

L'arbitre Gomes remplacé par le Camerounais Alioum Alioum

Les pouvoirs publics en obligation de réformer toute l’économie

Déséquilibre financier du système de la sécurité sociale

Les pouvoirs publics en obligation de réformer toute l’économie

Saïd Djellab s’attaque aux fraudeurs

Filière céréalière

Saïd Djellab s’attaque aux fraudeurs