Les  citoyens de la vieille ville en colère
12 Jui 2019
Partager

Constantine

Les citoyens de la vieille ville en colère

Par: 
Lu 150 fois

Ces derniers  jours, les citoyens de la vieille ville n’ayant pas bénéficié de logements sociaux  protestent toujours à Constantine pour réclamer leur logement. En effet, le pont suspendu de Sidi M'cid a été bloqué, ces derniers  jours, à la circulation automobile durant trois jours consécutifs, par des habitants de la vieille ville, qui réclament un toit, une situation qui commence à provoquer de la réprobation parmi les citoyens, surtout des parents et proches des malades hospitalisés au CHUC.

Selon les témoignages des parents ou accompagnateurs de malades, mais aussi de citoyens de la ville du Vieux Rocher en général, cette situation a fini par une lassitude. «Pourquoi prendre en otage des personnes qui ont besoin d'accéder en urgence au Centre hospitalo-universitaire (CHU) Benbadis pour des raisons de logement. Nous sommes d'accord et nous comprenons très bien les raisons des contestataires, mais choisir de couper la route pour faire pression sur les autorités n'est pas sensé du tout. Et particulièrement ces jours-ci, précisent-ils. Ce n’est vraiment pas le moment  et surtout pendant tout ce temps occasionné, car cela fait malgré tout trois jours et ce n'est pas rien, surtout pour les blessés de la route et les malades à évacuer en urgence à l'hôpital. Bien sûr, fait-on remarquer, pourtant, il y a d’autres accès pour ce pont pour rejoindre le CHU, évidemment avec des obligations à faire des détours de plusieurs kilomètres, avec la circulation qui particularise déjà Constantine et ses rues étroites», disent-ils. Pour certains patients, le temps ce n'est pas rien, c'est même une question de vie ou de mort, surtout quand il s’agit de cas graves.

C.D

Dernière modification le mercredi, 12 juin 2019 22:57
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

A LIRE AUSSI..

«La seule solution de crise c’est un dialogue sérieux»

Abdelkader Bengrina président du mouvement «El Bynaa El Wattani» 

«La seule solution de crise c’est un dialogue sérieux»

Bedoui face à la fronde qui s’annonce

Marches populaires, baisse des prix du pétrole, contestations sociales

Bedoui face à la fronde qui s’annonce

Les citoyens continuent de réclamer le changement

27e vendredi du Hirak à Alger

Les citoyens continuent de réclamer le changement